Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 15:14

 

Avertissements et Rappels 

 

"Je ne les ai pas envoyés, je ne leur ai point donné d'ordre, je ne leur ai point parlé ; ce sont des visions mensongères (imaginaires), de vaines prédictions, des tromperies forgées par leur cœur qu'ils vous prophétisent." (Jérémie 14,14)

 

"Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et les lumières en ténèbres, qui changent l'amer en doux et le doux en amer !  Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, et qui se croient intelligents !" (Isaïe 5,20-21)

 

"Par cupidité, ils vous exploiteront au moyen de paroles trompeuses (..)" (2 Pierre 2,3)

 

"Ne soyez pas comme ceux qui ont abandonné la vérité, et ont suivi le mensonge encore que la vérité leur fut connue (..)" (Alcoran p.60, III De la lignée de Joachim)

 

"Les Idoles que vous adorez ne peuvent rien créer, au contraire ils sont choses créées, mortes, sans mouvement, et qui ne savent pas en quel temps le monde ressuscitera."

(Alcoran p. 256, XVI la mouche à miel)

 

"(..) ils invoquent les Idoles au lieu de Dieu, ils invoquent ce qui ne leur peut faire ni bien ni mal, telle prière est un fourvoiement éloigné des commandements de Dieu, ils adorent ce qui leur fait plutôt mal que bien".

(Alcoran p. 317, XXII du Pèlerinage)

 

"Nul (serviteur) ne peut servir deux maîtres. (..) vous ne pouvez servir Dieu et Mammon". (Luc 16, 13 ; Matthieu 6, 24)

 

 

    IMGP2494

 

Vitrail représentant l'apôtre Matthieu dans l'église Notre-Dame à Tonneins (France)

 

 

 

"(..) pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition." (Cf. év. Matthieu 15, 3)

 

"« Prenez garde que personne ne vous séduise !»" (év. Matthieu 24, 4)

 

 

"« Gardez-vous des faux prophètes, ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?»". (év. Matthieu 7, 15-16)

 

"Quand Dieu parle, il le fait simplement et en peu de paroles (..) nous ferons voir qu'il est facile d'établir la vérité puisque l'on parle quelquefois si avantageusement du mensonge qu'on le rend presque aussi croyable que la vérité (..) ils n'ont pu passer pour des hommes véritables en leurs paroles, parce qu'ils n'ont pas appris la vérité de Celui qui peut seule l'enseigner."  

(Cf. Choix de monuments primitifs de l'Église chrétienne, J.A.C. Buchon, Institutions divines, Lactance, livre III, "De la fausse sagesse des philosophes", ch. I, p.554, Desrez libraire-Éditeur, Paris, 1837)

 

Sur les révélations et paroles trompeuses      

1° Exemples de révélations mensongères utilisées au titre de propagande de la foi.

 

- Sur les révélations de Jésus-Christ à  Brigitte de Suède, sainte catholique, canonisée en 1391 par le pape Boniface IX.

 

Brigitte de Suède avait de fréquentes extases dans lesquelles elle se trouvait en communion intime avec Jésus-Christ. Elle aurait reçu plusieurs révélations.

 

Sur les quinze oraisons que Jésus-Christ aurait enseigné à Brigitte de Suède, en 1350, dans la basilique Saint Paul-hors-les-murs à Rome, par l'intermédiaire d'un crucifix en bois qui s'anima :

 

Dans le texte de la troisième oraison, il est écrit : "Ô Jésus ! Créateur du Ciel et de la Terre, que nulle chose ne peut borner ni limiter (...)".

Or, la paternité de la création revient à l'Éternel, le Tout-Puissant, et à lui seul, créateur de toutes choses. (Cf. Torah, Genèse)

 

La "Trinité" ou "(Très) Sainte-Trinité (1) n'est pas biblique ; c'est un dogme !

"Ô vous qui savez la loy écrite, obéissez aux commandements de Dieu,

et ne parlez de la divine Majesté qu'avec vérité,

le Messie Jésus fils de Marie est Prophète et Apôtre de Dieu, son Verbe

et son Esprit qu'il a envoyé à Marie, croyez donc en Dieu et en ses Prophètes,

et ne dites pas qu'il y a trois Dieux, mettez fin à ce discours,

vous ferez bien, car il n'y a qu'un seul Dieu, loué soit Dieu (..)".

(Cf. L'Alcoran p. 97, IV les Femmes)

"Un des scribes (..) sachant que Jésus (..)  s'approcha et lui demanda : Quel est le premier des commandements ? Jésus répondit : « Voici le premier : Écoutez , Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur ; et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force »". (Cf. év. Marc 12, 29-30)

 

Ces quinze oraisons ont été approuvées en 1862 par le pape Pie IX lequel a recommandé leur propagation pour "le bien des âmes et pour la pure vérité (...)".

 

Par ailleurs,  en Suède, ces oraisons  n'ont jamais été attribuées à Brigitte et, ne figurent pas dans son livre les Révélations Célestes ! Il s'agirait donc d'une révélation apocryphe.

En France, les oraisons ont été copiées sur un livre imprimé à Toulouse, en 1740, et publié par un Jésuite, Adrien Parvilliers, missionnaire apostolique de la Terre Sainte.

 

(1) le philosophe néoplatonicien  Porphyre de Tyr (204-305) pense, dans son traité Contre les chrétiens, que les disciples du christ ont gravement péché et que ceux-ci ont forgé en toutes pièces la nature divine de Yéchou'a.

Le verset 4 du chapitre 6 du livre Deutéronome de la Torah, où il est écrit : « Écoute Israël, l'Éternel, le Seigneur notre Dieu, le Seigneur est un », réduit à néant le dogme de la Trinité, en affirmant l'unité divine. Dans plusieurs sourates, le Coran réaffirme l'unité divine ( Ahad)  : Dieu est lui-même un et son essence est indivisible (samad).

 

 

Sur les sept  "Pater Noster" (Notre Père)

 

Dans le texte du septième "Pater Noster", concernant la "Blessure du côté", il est écrit : " (...) Eau du côté du Christ, lave-moi et purifie-moi de mes premiers péchés et sauve-moi, ainsi que toutes les pauvres âmes, des flammes du purgatoire".

Or, le Purgatoire n'est pas biblique, mais est une pure invention humaine ! C'est un dogme qui fut officialisé, en 1439, par l'Église catholique, lors du concile de Florence.

 

La révélation de ces sept "Pater Noster" a été confirmée par la Pape Innocent X.

 

Dans un livret imprimé par une association qui organise des pèlerinages, il est précisé que le pape Innocent X a ajouté "que les âmes qui s'en acquittent libèrent, chaque Vendredi Saint, une âme du purgatoire."Ce livret propose une dévotion destinée à tous ; "cette dévotion a été approuvée par le pape Clément XII et recommandée par la Sainte Congrégation du Sacré-Collège de Propagande de la Foi."

Les choses sont claires, ces révélations ont été exploitées dans un but de propagande de la foi catholique !

Dans ce document, on apprend que Marie est "Co-Rédemptrice", que Jésus a dit à Brigitte qu'il avait reçu en son Corps 5480 coups durant sa Passion et que "quiconque accomplira cette dévotion (Quinze Notre Père, Quinze Je vous salue Marie et les quinze Oraisons, délivrera du Purgatoire quinze âmes de sa lignée, quinze justes de sa même lignée seront confirmés et conservés en grâce et quinze pécheurs de sa même lignée seront convertis".

Or dire que Marie est  "co-rédemptrice", n'est pas biblique (1) ; et  le "purgatoire" ne l'est pas davantage. Dissimuler la vérité est imposture !

 

S'agissant des coups  reçus par le Christ lors de la flagellation par les romains, il est probable que le nombre n'ait pas dépassé 80 coups de flagrum (2), nombre maximum de coups qui pouvaient être infligés lors d'une flagellation. Si l'on se réfère à l'examen médico-légal qu'a effectué le Dr Pierre Barbet, chirurgien, de l'empreinte du Christ sur le Linceul, environ 100 à 120 coups responsables d'une excoriation ou d'une plaie contuse ont laissé des traces, ce qui correspond à 60 coups de fouet au maximum s'il avait deux lanières.

Les coups qui n'ont provoqué qu'une ecchymose n'ont pas laissé de traces.

(Cf. La Passion de Jésus-Christ selon le chirurgien, Editions Paulines, 1977 ; Le Saint-Suaire revisité, Editions du Jubilé, 2003)

 

(1) ainsi que Marie, Médiatrice de grâce, Avocate, porte du ciel, Mère de miséricorde (dans l'antienne Salve Regina), sainte mère de Dieu (3) (culte répandu depuis saint Bernard), Reine élevée au ciel, reine des patriarches, reine des prophètes, reine des apôtres, reine des pasteurs, souveraine des anges, arche de l'Alliance, siège de la Sagesse, mère de l'Église, Ève Nouvelle, fille de Sion héritière de la promesse, Cité de Dieu, demeure de la Sagesse, temple de l'Esprit-Saint, étoile du matin, dispensatrice de la paix, etc.

 

(2) le flagrum était une sorte de martinet à plusieurs lanières, généralement au nombre de deux, sur lesquelles étaient insérées des boutons de métal ou des osselets de mouton. Les lanières coupaient plus ou moins la peau ; les boutons ou les osselets imprimaient de profondes plaies contuses, d'où une hémorragie.

 

(3)  Mère de Dieu, du grec Θεοτόκος Théotokos, est un titre attribué officiellement lors du Concile d'Éphèse, en 431.

 

- Sur les révélations faites à Jehanne(tte) (dite Jeanne d'Arc), sainte catholique, jugée et condamnée au bûcher sous le pontificat d'Eugène IV successeur du pape Martin V, canonisée en 1920 par le pape Benoît XV. La vérité sur Jehanne(tte) Morée.

 

Lors des interrogatoires (1) qui eurent lieu dans le cadre de son procès, Jehanne ("Johannae" en latin) aurait répondu :

"Je viens de la part de Dieu (..) je crois la foi chrétienne et que Dieu nous a rachetés des peines de l'enfer. (..) cette voix vient de la part de Dieu. (..) ce fut le vouloir de Dieu et que Dieu le permit." (Cf. Procès. Interrogatoire public du 24/02/1431)

 

(1) les réponses ont été traduites du latin médiéval.

 

"C'est la voix de sainte Catherine et de sainte Marguerite. Et leurs figures sont couronnées de belles couronnes (..) Je les connais par le salut qu'elles me font. Il y a sept ans passés qu'elles m'ont prise pour me gouverner. Je les connais parce qu'elles se nomment à moi (..) Ce fut saint Michel. Je le vis devant mes yeux et il n'était pas seul, mais bien accompagné d'anges du ciel.

Je ne vins en France que par l'ordre de Dieu (2)

Je les vis de mes yeux corporels, aussi bien que je vous vois." 

(Cf. Procès. Interrogatoire public du 27/02/1431)

 

(2) "que du commandement du Roi du ciel"

 

"Avant qu'il soit sept ans les Anglais perdront un plus grand gage qu'ils ne firent devant Orléans. Ils perdront tout en France (..) par grande victoire que Dieu enverra aux français.

Je le sais par révélation, aussi sûrement que je vous sais là devant moi (..) par sainte Catherine et sainte Marguerite (..) leurs têtes sont couronnées très richement (..)

Je ne sais que par révélation et par ordre de Dieu (..) il faudra qu'un jour je sois délivrée (..)" 

Je les vois toujours sous la même forme, et leurs figures sont couronnées (..) Je ne sais rien que ce ne soit fait par révélation et commandement de Dieu. (..)

Je ne sais quand je serai délivrée (3). Ceux qui me veulent ôter de ce monde pourront bien s'en aller avant moi." 

(Cf. Procès. Interrogatoire public du 01/03/1431)

 

(3) Or, Jehanne n'a jamais été sauvée puisque, selon la tradition, elle fut brûlée vive, à Rouen, le 30 mai 1431.

 

Or, les Anglais quittèrent la France seulement en 1453 (4) après la défaite qu'ils subirent à Castillon au mois de juillet 1453, soit vingt-deux ans après le procès de Jehanne !

 

(4) À​ l'exception de Calais qui est restée en leur possession jusqu'en 1458.

 

"J'ai vu saint Michel et les saintes (..) Je les ai vus de mes yeux (..) Je ne sais ni le jour ni l'heure où je m'échapperai. Oui vraiment. Elles m'ont dit que je serai délivrée (3) (..)

Je suis envoyée de par Dieu. S'il croient que je suis envoyée de par Dieu, ils ne sont point abusés. (..)

J'en parlais à sainte Marguerite ou sainte Catherine (..)."

(Cf. Procès. Interrogatoire public du 03/03/1431)

 

"(..) Il me fut dit par mes voix, c'est à savoir sainte Catherine et sainte Marguerite (..) par plusieurs fois, et comme tous les jours (..) sainte Catherine et sainte Marguerite me dirent (..)" (Cf. Procès. Interrogatoire secret du 10/03/1431)

 

"(..) saint Michel, quand il vint à moi, me dit que saintes Catherine et Marguerite viendraient à moi (..) que c'était par le commandement de Notre-Seigneur."

(Cf. Procès. Interrogatoire secret du 15/03/1431)

 

"Quant aux anges, je les ai vus, de mes yeux (..)"

(Cf. Procès. Interrogatoire secret du 17/03/1431)

 

"(..) À la Sainte-Croix, j'eus le confort de saint Gabriel (..) je l'ai su par les voix, que c'était saint Gabriel."

(Cf. Procès. 09/05/1431)

 

"Je ne sais pas signer (..) je ne sais ni lire ni écrire."

(Cf. Procès. 24/05/1431)

En effet, Jehanne aurait été analphabète ! Elle dictait ses lettres.

Par ailleurs, Jehanne ne connaissait pas exactement son âge (Cf. Procès 22/02/1431). Selon la tradition, elle serait née au début de l'année 1412 et serait la fille de Jacques d'Arc et Isabeau Romée ; en réalité Jehanne serait née en 1407  et serait la fille illégitime de Louis, Duc d'Orléans et d'Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI, roi de France. En conséquence, Jehanne aurait donc du sang royal !

Ce qui accorde du crédit à la déposition de Hauviette (née vers 1412) qui affirma que Jehanne était âgée de quatre années de plus qu'elle, lors du procès en condamnation de Jehanne.(Cf. Procès 22/02/1431. Déposition de Mauviette), ainsi qu'à celle de Jean II, Duc d'Alençon, cousin du roi Charles VII, qui rapporta sur Jehanne, lors du procès en nullité de condamnation (Cf. Procès 03/05/1556), les propos suivants : « Plus on sera ensemble du sang du roi de France, mieux cela sera (5) »

 

(5) Traduit du latin médiéval. « Quanto plures erunt de sanguine regis Franciae insimul, tanto melius ».

 

"Elles m'ont dit que Dieu m'a mandé, par saintes Catherine et Marguerite (..) vrai que Dieu m'a envoyée (..)"

(Cf. Procès. 28/05/1431)

 

Dans les lettres (traduites de la langue françoise) dictées par Jehanne :

 

"Elle est venue de par Dieu, le Roi du ciel (..) Je suis venue de par Dieu, le roi du ciel (..) Dieu, le roi du ciel, fils de sainte Marie (Cf. Lettre aux Anglais 22/03/1429)

"(..) le roi Jhesus (5), roi du ciel et de tout le monde (..)" (Cf. Lettre au duc de Bourgogne 17/07/1429)

 

(5) Jésus

 

En ce qui concerne la libération de Charles 1, prisonnier des Anglais depuis la bataille d'Azincourt, en 1415, Jehanne aurait dit à Perceval de Boulainvilliers, que le « Duc d'Orléans serait délivré miraculeusement » (6)

Or, le Duc d'Orléans (7) fut libéré seulement en 1440, et contre rançon de 220000 écus d'or !

 

(6) (Cf. lettre de Perceval de Boulainvilliers adressée au Duc de Milan, le 21/06/1429), 

(7) lequel ne doit pas être confondu avec Louis de Bourbon, comte de Vendôme, qui parvint à se sauver en 1422 !

 

liens pour information :

https://books.google.fr/books?id=gMe6PIkbGOgC&printsec=frontcover&dq=Jeanne++Pierre+Caze&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjmvJ2ssLHLAhXItxoKHV0xAsgQ6AEIMTAB#v=onepage&q=Jeanne%20%20Pierre%20Caze&f=false

 

http://www.bernardsimonay.fr/l-enigme-jeanne-d-arc.html

 

http://www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1921_num_7_35_2178

 

http://www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1953_num_39_133_3146

 

http://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1978_num_122_1_13431

 

 

2° Exemples de paroles communiquées à des fins de propagande

 

a) Sur la profession de foi chrétienne : Credo 

 

Dans la profession de foi chrétienne promulguée à Nicée, en 325, lors du premier concile œcuménique, puis modifiée à Constantinople, en 381, lors du second concile, Jésus-Christ est décrit comme étant : "(..) Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu (..)". 

 

Ces paroles sont blasphématoires, car Dieu est unique, et lui seul est la Lumière, la seule véritable lumière ! 

 

 

b) Sur les paroles (prière) de Pie X, pape (de 1903 à 1914), saint catholique.

 

"« Ô Marie, un mot à Jésus reposant dans vos bras et la France est sauvée.

Ô Jésus, obéissant à Marie, sauvez la France.»"
 

 

"(..) il y aura (..) de faux docteurs, qui introduiront sourdement des hérésies pernicieuses (..) Plusieurs les suivront dans leurs dérèglements, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux." (Cf. 2 Pierre 2,9)

"La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean (le Baptiste) ; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer. Il est plus facile que le ciel et la terre passe, qu'il ne l'est qu'un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber." (év. Luc 16, 16)

 

"Loué soit Dieu, ce qu'ils disent n'est pas véritable (..)". (Cf. Alcoran p.331, XXIII les vrai-croyants)

 

"« Car je suis l'Éternel, je n'ai pas changé !»". (Cf. Malachie 3, 6)

 

 

c) Paroles de Guilbert de Nogent (né vers 1055, décédé vers 1125), Abbé de Nogent...

Sur Muhammad :

 

"À mon avis, cet être impie (1) n'appartenait pas à une très haute antiquité ; mais je n'ai pas d'autres raisons de le croire que celle de n'avoir jamais trouvé personne, parmi les docteurs de l'Église, qui ait écrit contre son infamie. (..) on ne court aucun risque à mal chanter d'un homme dont la malignité surpasse tout ce qu'on en dira de plus mauvais (..)".

(Cf. Pays d'Islam et Monde Latin Xe - XIIIe  siècle, p. 71 (traduction de M. Garand)  Presses universitaires de Lyon, Lyon, 2000).

 

(1) Il s'agit du prophète Muhammad

 

Guilbert de Nogent déforma les quelques connaissances qu'il avait de l'islam et de la vie de Muhammad afin de discréditer le prophète et de dénigrer l'Islam.

 

 

"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables." (épître 2 TImothée 4,3-4)

 

 

d) Paroles de Pierre le Vénérable (né vers 1093, décédé 1156), Abbé de Cluny...

Au sujet de l'islam :

 

"(..) leur première et leur grande erreur, qu'il convient de maudire, est qu'ils nient la Trinité dans l'unité de la nature divine ; et ainsi tandis qu'ils ne vient pas une seule essence de la nature divine en trois personnes, rejetant le nombre dans l'unité (..).

C'est pourquoi le Coran (AlKoran), nom sous lequel ils désignent leur loi, introduit toujours la pluralité en parlant de Dieu ; en arabe, Coran signifie "recueil de préceptes".

De même, dans leur aveuglément ils nient que le Dieu créateur soit père, parce que, selon eux, nul ne peut être père sans accouplement.

(..) le christ (..) enseign(er)a parfaitement sa loi aux chrétiens qui, déjà depuis longtemps, l'on perdue ainsi que l'Évangile (..) le christ (..) le plus grand après Dieu (..)" (Cf.  Pays d'Islam et Monde Latin X -XIIIe  siècle, p. 105, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 2002.)

 

"Par ces choses et de semblables, il (le Coran) détourna complètement le peuple de Dieu, en lui inculquant non le salut mais la perdition (..)". (Ibidem, p. 107)

 

 

"Un seul est législateur et juge, c'est celui qui peut sauver et perdre ; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain ?" (épître Jacques 4,12)

 

"Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?" (év. Luc 6,41 ; Matthieu 7,3)

"(..) Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère." (év. Luc 6,42 ; Cf. Matthieu 7,5)

 

      IMGP2487

 

        Vitrail représentant l'apôtre Jean dans l'église Notre-Dame à Tonneins (France)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"(..) ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu." (év. Luc 16, 15)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Références bibliques

 

"Écoutez, j'ai de grandes choses à dire, et mes lèvres s'ouvrent pour enseigner ce qui est droit.

Car ma bouche proclame la vérité, et mes lèvres ont en horreur le mensonge." (Proverbes 8,6-7)

 

"Tu les supporta de nombreuses années, tu leur donna des avertissements par ton esprit, par tes prophètes, et ils ne prêtèrent point l'oreille." (Néhémie 9,30)

 

"Louez l'Éternel, car sa miséricorde dure à toujours". (Psaumes 136)

 

"Au déploiement de vos paumes, j'occulte mes yeux loin de vous. Aussi, oui, vous multipliez la prière ; mais je n'entends pas. Vos mains sont pleines de sang." (Isaïe 1,15)

 

"(..) hypocrites, Isaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu'il est écrit : «Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. C'est en vain qu'ils m'honorent, en donnant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.»"(1) (év. Matthieu 15,8-9)

 

(1) Isaïe 29,13

 

 

Références coraniques

 

"Que les gens sensés y réfléchissent !" (Abraham XIV, 52)

     

 

"Le Livre de Moïse était déjà un guide et une miséricorde." (Houd XI, 17)

 

 

"Dis leur, qu'assurément le Saint Esprit l'a enseigné de la part de ton Seigneur pour confirmer les fidèles en leur foi, pour conduire au droit chemin ceux qui professent son unité (..)" (Alcoran p. 264, XVI la mouche à miel)

 

 

"Ils se  détournent (de l'Évangile) (du Livre), afin d'égarer les hommes, hors du chemin de Dieu." (Le Pèlerinage XXII, 9)

 

 

"(..) que réfléchissent ceux qui sont doués d'intelligence." (Abraham XIV, 52)

 

 

"Ceux qu'ils invoquent en dehors de lui ne possèdent aucun pouvoir d'intercession,

à l'exception de ceux qui rendent témoignage à la Vérité

et qui possèdent la Science (Sagesse)." ("L'ornement" XLIII, 86)

 

"N'invoque aucune divinité avec Dieu (..)" (Les Poètes XXVI, 213)

 

 

"Qui est plus injuste

que celui qui forge un mensonge contre Dieu,  (Houd XI, 18 ; La Caverne XVIII, 15)

ou celui qui traite ses Signes de mensonges ?" (Les troupeaux VI, 21 ; Al Araf VII, 37)

 

"Qui est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre Dieu

afin d'égarer les hommes par ignorance ?(Les bestiaux VI, 144)

 

 

"Et le verbe leur tombera dessus parce qu'ils auront fraudé. Et ils ne pourront rien dire." (Les fourmis XXVII, 85 AN-NAML)

 

 

Commentaires :

 

"Comme les néo-catholiques de nos jours s'éloignent sans cesse de l'Évangile, ainsi les pharisiens s'éloignaient à chaque pas de la bible (1)." (Ernest Renan Vie de Jésus ch. XX p. 290, Éd. Calmann-Lévy, Paris, 1864)

 

(1) La bible hébraïque, en particulier la Torah

 

 

"Si l'on veut y faire attention, la religion catholique, apostolique et romaine, est, dans toutes ses cérémonies et dans tous ses dogmes, l'opposé de la religion de Jésus." (Voltaire Œuvres complètes de Voltaire. Dictionnaire philosophique. Tome IV p. 562, Chez Lefèvre, Libraire, MDCCCXVIII)

 

 

"Et j'acquis la conviction que la doctrine de l'Église, quoiqu'elle ait pris le nom de « chrétienne », ressemble singulièrement à ces ténèbres contre lesquelles luttait Jésus et contre lesquelles il recommanda à ses disciples de lutter." (Léon Tolstoï Ma religion p. 220, Librairie Fischacher, Paris, 1885)

 

"Le Catholique sait qu'il ne peut se tromper ; il sait de plus que s'il pouvait se tromper, il n'y aurait plus de vérité révélée (..)." (Cf. Du Pape, suivi de l'Église Gallicane, Joseph de Maistre, Tome premier, livre I, p. 9, publié par la Société Nationale, Bruxelles, 1838)

 

 

Le faux prophète est habile dans l'art de la tromperie. Son commerce est le mensonge. 

 

Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche publiera ta louange ! 

 

 

Article dédié à François-Jean Lefebvre de la Barre, accusé d'impiété, décapité puis jeté au bûcher à l'âge de vingt ans, le 01 juillet 1776.

 

 

Article rédigé par Pascal Bourdaloue

Partager cet article

Repost 0
Published by la-veritable-lumiere.over-blog.com - dans sur la vérité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • : La véritable Parole de l'Éternel, le Très-Haut, le Miséricordieux. La vérité sur la Torah, sur les Évangiles et le Coran. Les contradictions dans les Écritures. La vérité sur les stigmatisés. Fausses révélations et paroles mensongères. Le véritable nom de Jésus de Nazareth. La vraie salutation angélique. Le véritable "Notre Père" enseigné par Jésus à ses disciples. Voies jacquaires (albums). Sur Louis IX et autres serviteurs de Dieu. Poèmes. Faits de société.
  • Contact

Recherche