Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 16:50

1° Sur les fabulations du Nouveau Testament

 

 

- Sur les fabulations dans l'Évangile selon Matthieu

 

En Matthieu 3, 16-17, il est écrit : "Alors Hérode, voyant qu'il avait été joué par les mages (..) envoya tuer tous les enfants de deux ans et en dessous qui étaient à Bethléem et dans tout son territoire (..) Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète (..)".

 

En Matthieu 4, 17, il est écrit : "(..) repentez-vous car le royaume des cieux est proche." (5)

 

Les versets 28 à 32 du chapitre 8 relatifs aux démoniaques.

 

En Matthieu 10, 23, il est écrit : "(..) vous n'aurez pas achevé de parcourir les villes d'Israël, que le fils de l'homme sera venu." (5)

 

En Matthieu 12, 40, il est écrit : "Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson, de même le fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre." S'il est exact qu'il fut crucifié et enseveli un vendredi (1), la veille du chabbat, puis que sa tombe fut constatée vide le dimanche matin (3), Jésus aurait donc passé seulement deux nuits en terre et non trois !

 

(1) Cf. Jean 19, 31 :"Dans la crainte que les corps restent sur la croix pendant le chabbat - car c'était la préparation (2), et ce jour du chabbat était un grand jour (..)"

(2) C'était donc un vendredi, car les préparatifs pour le chabbat du samedi se font toujours le vendredi, en particulier l'après-midi, et ceux-ci doivent être terminés avant la tombée de la nuit qui correspond à l'entrée du chabbat.

(3) Cf. Jean 20, 1 :"Le premier jour de la semaine (4), Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin (..)" . Matthieu 28, 1 : "Après le chabbat, à l'aube du premier jour de la semaine (..)" ; Marc 16, 1-2 : "Lorsque le chabbat fut passé (..) le premier jour de la semaine (..)" ; Luc 24, 1 : "Le premier jour de la semaine (..)"

(4) C'est bien un dimanche selon le calendrier hébraïque.

 

En Matthieu 13, 42-43, il est écrit : "Le fils de l'homme enverra avec ses anges (..) Que celui qui a des oreilles pour entendre entende".

 

En Matthieu 16, 18-19, il est écrit : "Et moi, je te dis que tu es Pierre et que sur ce roc je bâtirai mon Église (..) Je te donnerai les clés du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux (..)."

 

En Matthieu 16, 27-28, il est écrit : "Car le fils de l'homme doit venir dans la gloire de son père, avec ses anges (..) Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point qu'ils n'aient vu le fils de l'homme venir dans son règne." (5)

 

En Matthieu 18, 18, il est écrit : "Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel".

 

En Matthieu 19, 28, il est écrit : "Jésus leur répondit : je vous le dit en vérité, quand le fils de l'homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m'avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël".

 

En Matthieu 24, 13-21, il est écrit : "Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle sera proclamée dans le monde entier (..) Alors viendra la fin. C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation (..) la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde (..)". (5)

 

En Matthieu 24, 29-35, il est écrit : "Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire (..) Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive (..)." (5)

 

En Matthieu 26, 29, il est écrit : "(..) j'en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père."

 

En Matthieu 26, 63-64, il est écrit : "(..) Le souverain sacrificateur  (..) Jésus lui répondit :Tu l'as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le fils de l'homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel." Or cette fable a été inventée en vue de laisser croire à l'accomplissement d'une vision relatée dans le livre Daniel, au verset 13 du chapitre 7.

 

En Matthieu 26, 18-20, il est écrit : "(..) tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre (..) je suis avec vous (..) jusqu'à la fin du monde." (5)

 

(5) voici maintenant environ vingt siècles que cette fable fut écrite à titre de propagande !

 

- Sur les fabulations dans l'Évangile selon Marc

 

En Marc 1, 13, il est écrit : "(..) Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient."

 

En Marc 1, 13, il est écrit : "(..) Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche (..)". (1)

 

En Marc 5, 12-13, il est écrit : "Et les démons le prièrent, disant : envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous entrions en eux. Il le leur permis. Et les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer : il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent dans la mer".

 

En Marc 13, 24-31, il est écrit : "Mais dans ces jours, après cette détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec une grande puissance et avec gloire (..) Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive (..)." (1)

 

En Marc 13, 33-38, il est écrit : "Prenez garde, veillez et priez ; car vous ne savez pas quand ce temps viendra (..) vous ne savez pas quand viendra le maître de la maison (..) Ce que je vous dis, je le dis à tous : veillez". (1)

 

En Marc 14, 25, il est écrit : "(..) je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu'au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu".

 

En Marc 14, 37-41, il est écrit : "(..) veillez et priez , afin que vous ne tombiez pas en tentation (..) Ils ne surent que lui répondre (..) ".

 

En Marc 14, 61-63, il est écrit : "(..) Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le fils de l'homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel (..)". Or cette fable a été inventée en vue de laisser croire à l'accomplissement d'une vision relatée dans le livre Daniel, au verset 13 du chapitre 7.

 

En Marc 15, 2, il est écrit : "Pilate l'interrogea : es-tu le roi des juifs ? Jésus lui répondit : tu le dis".

 

En Marc 16, 9, il est écrit : "Jésus, étant ressuscité le premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons".

 

En Marc 16, 16, il est écrit : "Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné."

 

En Marc 16, 19-20, il est écrit : "Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu."

 

(1) voici maintenant environ vingt siècles que cette fable fut écrite à titre de propagande !

 

- Sur les fabulations dans l'Évangile selon Luc

 

En Luc 1, 32-33, il est écrit : "Il sera grand et sera appelé fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin."

 

En Luc 7, 28-30, il est écrit : "Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'y a point de plus grand que Jean (..)".

 

En Luc 8, 24-25, il est écrit : "Ils s'approchèrent et le réveillèrent (..) il menaça le vent et les flots, qui s’apaisèrent, et le calme revint (..)".

 

En Luc 9, 27, il est écrit : "Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point qu'ils n'aient vu le royaume de Dieu." (1)

 

En Luc 11, 31-32-, il est écrit : "La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec les hommes de cette génération et les condamnera (..) les hommes de Ninives se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront (..)".

 

En Luc 12, 35-39, il est écrit : "Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées. Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent le retour de leur maître (..) Vous aussi, tenez-vous prêts, car le fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas." (1)

 

En Luc 16, 19-31, il est écrit : "Il y avait un homme riche (..) Dans le séjour des morts, il leva les yeux (..) Et Abraham lui dit (..)".

 

En Luc 18, 31, il est écrit : "(..) tout ce qui est écrit par les prophètes au sujet du fils de l'homme s'accomplira".

 

En Luc 19, 27-28;40, il est écrit : "Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je régnasse sur eux, et égorgez-les en ma présence. Après avoir ainsi parlé" ; "Et il répondit : je vous le dis, s'ils se taisent, les pierres crieront !".

 

En Luc 21, 25-33, il est écrit : "Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles (..) les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire (..) Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive (..)." (1)

 

En Luc 21, 36, il est écrit : "Veillez donc et priez en tout temps (..) et de paraître debout devant le fils de l'homme." (1)

 

En Luc 22, 3, il est écrit : "Or, Satan entra dans Judas (..)."

 

En Luc 22, 29-30, il est écrit : "c'est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur (..) que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d'Israël."

 

En Luc 22, 69, il est écrit : "Désormais le fils de l'homme assis à la droite de la Puissance." Or cette fable a été inventée en vue de laisser croire à l'accomplissement d'une vision relatée dans le livre Daniel, au verset 13 du chapitre 7.

 

En Luc 24, 27, il est écrit : "Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait".

 

En Luc 24, 39, il est écrit : "Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi ; touchez-moi et voyez : un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai."

 

En Luc 24, 44-47, il est écrit : "(..) qu'il fallait que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la loi  de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes (..)".

 

(1) voici maintenant environ vingt siècles que cette fable fut écrite à titre de propagande !

 

- Sur les fabulations dans l'Évangile selon Jean

 

En Jean 1, 45-46, il est écrit : "(..) Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph."

 

En Jean 1, 50-51, il est écrit : "(..) tu verras de plus grandes choses que celles-ci. Et il lui dit : en vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du fils de l'homme."

 

En Jean 3, 35-36, il est écrit : "(..) le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle (..)"

 

En Jean 5, 19, il est écrit : "(..) tout ce que le Père fait, le Fils le fait pareillement."

 

En Jean 5, 21-22, il est écrit : "(..) comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père."

 

En Jean 5, 25, il est mentionné : "(..) l'heure vient, et elle est déjà venue, les morts entendront la voix du fils de Dieu ; et ceux qui l'auront entendue vivront". (1)

 

En Jean 5, 27, il est écrit : "Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu'il est fils de l'homme".

 

En Jean 5, 28-29, il est mentionné : "(..) l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie (..)".  (1)

 

En Jean 5, 46, il est écrit : "Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu'il a écrit sur moi".

 

En Jean 8, 51-58, il est écrit, sur Jésus parlant de Dieu et d'Abraham : "En vérité (..) si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort (..) Vous ne le connaissez pas, mais moi je le connais ! (..) Mais je le connais et je garde sa parole.(..) en vérité, je vous le dis : avant qu'Abraham fût, je suis."

 

En Jean 10, 28, il est écrit : "Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais (..)".

 

En Jean 10, 28, il est écrit : "(..) quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais".

 

En Jean 12, 16, il est écrit : "(..) ils se souvinrent que cela avait été écrit sur lui ; et cela, on le lui avait fait".

 

En Jean 12, 31-32, il est écrit : "Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant  le prince de ce monde sera jeté dehors".

 

En Jean 17, 1-5, il est écrit : "(..) (..) ; "(..) si je ne vois dans ses mains la marque des clous (..) je ne croirai pas" ; "(..) Avance ici ton doigt (..) avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté (..)".

 

En Jean 20, 20 ; 25 ; 27, il est écrit : "(..) il leur montra ses mains et son côté (..) ; "(..) si je ne vois dans ses mains la marque des clous (..) je ne croirai pas" ; "(..) Avance ici ton doigt (..) avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté (..)".

 

En Jean 21, 25, il est mentionné : "Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses (..) je ne pense pas que le monde même pourrait conte les livres qu'on écrirait".

 

- Sur les fabulations des Actes des Apôtres

 

En Actes 2, 3, il est écrit : "Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent (..)".

 

En Actes 2, 31, il est écrit : "(..) c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée (..)".

 

En Actes 3, 20-21, il est écrit : "afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui a été destiné, Jésus-Christ". (1)

 

En Actes 20, 28, il est écrit : "Prenez donc garde à vous-mêmes et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis gardiens, pour paître l'Église de Dieu, qu'il s'est acquise par son propre sang".

 

En Actes 26, 14-16, il est écrit : "(..) j'entendis une voix qui me disait en langue hébraïque : Saül, Saül, pourquoi me persécutes-tu ? (..) Je suis Jésus que tu persécutes (..) je te suis apparu pour t'établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je  t'apparaîtrai".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître aux Romains

 

En Romains 8, 11, il est écrit : "(..) rendra la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous".

 

En Romains 8, 34, il est écrit : "Christ est  mort (..) il est assis à la droite de Dieu (..)".

 

En Romains 9, 1, il est écrit : "Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, ma conscience m'en rend témoignage par le Saint-Esprit". (a)

 

En Romains 13, 11, il est écrit : "(..) maintenant le salut est plus près de nous qu'au temps où nous avons cru (..)". (1)

 

En Romains 16, 18, il est écrit : "(..) par leurs belles paroles et leurs discours flatteurs, ils trompent l'esprit des gens simples". (a)

 

(a) Voir l'article sur Saül de Tarse (Paul), faux apôtre

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-saul-de-tarse-paul-disciple-de-jesus-de-nazareth-62547726.html

 

En Romains 16, 20, il est écrit : "Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan qous vos pieds". (1)

 

- Sur les fabulations dans la première Épître aux Corinthiens

 

En I Corinthiens 1, 7, il est écrit : (..) dans l'attente (..) de la manifestation de notre seigneur Jésus-Christ". (1)

 

En I Corinthiens 4, 5, il est écrit : (..) jusqu'à ce que vienne le seigneur (..) ". (1)

 

En I Corinthiens 6, 2-3, il est écrit : "Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? (..) Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? (..)".

 

En I Corinthiens 7, 26 ; 29, il est écrit : (..) à cause des temps difficiles qui s'approchent (..) ; c'est que le temps est court (..)". (1)

 

En I Corinthiens 7, 27-28, il est écrit : (..) n'es-tu pas lié à une femme, ne cherche pas une femme(..) mais ces personnes auront des tribulations dans la chair (..)".

 

En I Corinthiens 10, 11, il est écrit (1) : "Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles".

 

En I Corinthiens 15, 51-52, il est écrit (1) : "Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés, en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciterons (..)"

 

- Sur les fabulations dans la deuxième Épître aux Corinthiens

 

En II Corinthiens 4, 14, il est écrit : (..) celui qui a ressuscité le seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous fera paraître avec vous en sa présence". (1)

 

En II Corinthiens 12, 2-4;7-9, il est écrit : (..) Je connais un homme en Christ qui fut (..) ravi jusqu'au troisième ciel (..) fut enlevé dans le Paradis, et qu'il entendit des paroles merveilleuses (..)".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître aux Galates

 

En Galates 1, 11, il est écrit : "(..) l'Évangile qui a été annoncé par moi n'est pas de l'homme, car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais d'une révélation de Jésus-Christ".

 

En Galates 2, 5, il est écrit : "(..) afin que la vérité de l'Évangile fût maintenue parmi vous".

 

En Galates 2, 16, il est écrit : "(..) nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître aux Éphésiens

 

En Éphésiens 1, 13, il est écrit : "(..) après avoir entendu la parole de la vérité, l'Évangile de votre salut (..)".

 

En Éphésiens 2, 15, il est écrit : "(..) ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions (..)".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître aux Philippiens

 

En Philippiens 1, 7;10;15, il est écrit (1) : "(..) pour le jour de Jésus-Christ" ; "(..) que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ (..)" ; "Qu'importe ? De toute manière, que ce soit par prétexte, que ce soit sincèrement, Christ est annoncé (..)". (1)

 

En Philippiens 3, 20-21, il est écrit (1) : "(..) nous attendons aussi comme sauveur le seigneur Jésus-Christ (..)".

 

En Philippiens 4, 5-6, il est écrit (1) : "(..) Le seigneur est proche (..)".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître aux Colossiens

 

En Colossiens 1, 5, il est écrit : "(..) la parole de la vérité (..) la parole de l'Évangile (..)".

 

En Colossiens 1, 16-18, il est écrit au sujet de Jésus-Christ : "Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre (..) Tout a été crée par lui et pour lui". Il est avant toute chose et toutes choses subsistent en lui. (..) il est le commencement, le premier-né d'entre les morts (2), afin d'être en tout le premier".

(2) Saül de Tarse semble ignorer que Jésus ne fut pas le premier à avoir été ramené de la mort à la vie, car selon l'Évangile de Jean, Lazare fut ressuscité par Jésus (Cf. Év. Jean 11, 14-44) !

 

- Sur les fabulations dans la première Épître aux Thessaloniciens

 

En I Thessaloniciens 1, 10, il est écrit (1) : "(..) pour attendre des cieux son fils (..) Jésus, qui nous délivre de la colère à venir".

 

En I Thessaloniciens 2, 2;8, il est écrit : "(..) pour vous annoncer l'Évangile de Dieu (..)" ; "(..)vous donner l'Évangile de Dieu (..)".

 

En I Thessaloniciens 2, 19, il est écrit (1) : "(..) devant notre seigneur Jésus, lors de son avènement".

 

En I Thessaloniciens 3, 13, il est écrit (1) : "(..) lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus avec tous ses saints".

 

En I Thessaloniciens 4, 14-17, il est écrit (1) : "(..) Dieu ramènera, par Jésus, ceux qui sont morts(..) ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur : avec les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devanceront pas ceux qui se sont endormis (..) les morts en Christ ressusciteront en premier (..) nous les vivants qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur".

 

En I Thessaloniciens 5, 23, il est écrit (1) : "(..) lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ".

 

- Sur les fabulations dans la deuxième Épître aux Thessaloniciens

 

En II Thessaloniciens 1, 7-10, il est écrit (1) : " (..) lorsque le seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance (..) pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de notre seigneur Jésus. Ils auront pour châtiment une ruine éternelle (..) lorsqu'il viendra en ce jour-là pour être glorifié dans saints et admiré dans tous ceux auront cru".

 

En II Thessaloniciens 2, 1-12, il est écrit (1) : "Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre rassemblement auprès de lui (..) comme si le jour du Seigneur était déjà arrivé (..) afin qu'il ne paraisse qu'en son temps (..)".

 

- Sur les fabulations dans la première Épître à Timothée

 

En I Timothée 1, 16;20, il est écrit : "Mais s'il m'a été fait miséricorde, afin qu'en moi, le premier, Jésus-Christ fit voir toute sa patience, pour que je servisse d'exemple à ceux qui croyaient en lui (..)" ; "(..) de ce nombre sont Hymenaios et Alexandros, que j'ai livrés à Satan (..)".

 

En I Timothée 3, 16, il est écrit : "(..) il a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, exalté dans la gloire".

 

En I Timothée 6, 13-14, il est écrit (1) : "Je te recommande (..) jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus-Christ".

 

- Sur les fabulations dans la deuxième Épître à Timothée

 

En II Timothée 3, 1, il est écrit (1) : "Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles".

 

En II Timothée 4, 1;17, il est écrit : "(..) Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, au nom de son apparition (..)" ; "(..) c'est le seigneur qui m'a assisté et qui m'a fortifié (..)".

 

En II Timothée 4, 3-4, il est écrit : "Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine (..) Ils détourneront l'oreille de la vérité et se tourneront vers les fables".

Or, ce fut Saül de Tarse en personne qui enseigna une fausse doctrine en totale contradiction avec la Loi !

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-saul-de-tarse-paul-disciple-de-jesus-de-nazareth-62547726.html

 

- Sur les fabulations dans l'Épître aux Hébreux

 

En Hébreux 1, 2, il est écrit (1) : "Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le fils qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé les mondes".

 

En Hébreux 1, 4, il est écrit : "devenu d'autant supérieur aux anges (..)"

 

En Hébreux 9, 26;28, il est écrit (1) : "(..) mais maintenant, à la fin des siècles (..)" ; "(..) à ceux qui l'attendent pour leur salut".

 

En Hébreux 10, 25, il est écrit (1) : "(..) d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour (..)".

 

En Hébreux 10, 37, il est écrit (1) : "Encore un peu, un peu de temps, bien peu de temps, et celui qui doit venir, viendra ; il ne tardera pas".

 

En Hébreux 11, 30, il est écrit : "C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'on eut fait le tour pendant sept jours". Or, l'archéologie nous enseigne qu'il n'y eut point de remparts en cette cité ! (Pour plus de détails, veuillez cliquer sur le lien suivant)

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-la-thora-sur-les-livres-du-pentateuque-genese-exode-et-levitique-125533418.html

 

En Hébreux 12, 3;24, il est écrit : "(..) et s'est assis à la droite de Dieu" ; "de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux que celui d'Abel".

 

En Hébreux 13, 8, il est écrit : "Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître de Jacques

 

En Jacques 5, 3;8-9, il est écrit (1) : "(..) C'est dans les derniers jours que vous avez thésaurisé !" ; "Vous aussi soyez patients, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche (..) voici, le juge est à la porte".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître I Pierre

 

En I Pierre 1, 5-7, il est écrit (1) : "(..) à vous qui (..) êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps (..) lorsque Jésus-Christ apparaîtra".

 

En I Pierre 1, 20, il est écrit (1) au sujet du Christ : "prédestiné avant la création du monde, mais manifesté à la fin des temps à cause de vous".

 

En I Pierre 4, 7, il est écrit (1) : "La fin de toutes choses est proche".

 

En I Pierre 4, 17, il est écrit (1) : "Car c'est le moment où le jugement commence (..)".

 

En I Pierre 5, 4, il est écrit (1) : "Et lorsque le chef des pasteurs paraîtra (..)".

 

- Sur les fabulations dans l'Épître II Pierre

 

En II Pierre 1, 11-18, il est écrit (1) : "(..) l'entrée dans le royaume de notre seigneur et sauveur Jésus-Christ vous sera largement accordée (..) ainsi que notre seigneur Jésus-Christ me l'a fait connaître".

 

En II Pierre 3, 2-3;13-14, il est écrit (1) : "afin que vous souveniez des choses annoncées d'avance (..)sachez avant tout que dans les derniers jours (..)" ; "Mais nous attendons, selon la promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre (..)".

 

Sur les fabulations dans l'Épître I Jean

 

En I Jean 2, 18, il est écrit (1) : "Mes petits enfants, c'est la dernière heure ".

 

En I Jean 2, 28, il est écrit (1) : "Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement (..) ".

 

En I Jean 3, 2, il est écrit (1) : "(..) nous savons que lorsqu'il sera manifesté, nous lui seront semblables, parce que nous le verront tel qu'il est".

 

En I Jean 4, 17, il est écrit (1) : "(..) afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement".

 

Sur les fabulations de l'Apocalypse

 

En Apocalypse 1, 1-3, il est écrit (1) : "Révélation de Jésus-Christ : Dieu la lui donna pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt (..) car le moment est proche".

 

En Apocalypse 1, 7, il est écrit au sujet de Jésus-Christ (1) : "Voici, il vient avec les nuées (..)".

 

En Apocalypse 2, 1;12;18, il est écrit  : "Écris à l'ange (..) voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles (..)" ; "Écris à l'ange (..) voici ce que dit celui qui a l'épée (..)" ;"Écris à l'ange (..) voici ce que dit le fils de Dieu (..)".

 

En Apocalypse 3, 1;7, il est écrit : "Écris à l'ange (..) voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu (..)" ; "Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clé de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n'ouvrira (..)".

 

En Apocalypse 3, 11, il est écrit (1) : "Je viens bientôt (..)".

 

Les chapitres 4 et 5 relatifs au trône de Dieu. Voici un exemple de fabulation :

En Apocalypse 5, 6, il est écrit : "Je vis, au milieu du trône et des quatre animaux, au milieu des anciens, un agneau debout, comme immolé, ayant sept cornes et sept yeux qui sont les sept esprits de Dieu (..)".

 

Les chapitres 6 à 11 relatifs à l'ouverture des sceaux, aux trompettes.

 

Les chapitres 12 à 22 relatifs à la femme, au dragon, à la bête, à l'agneau, aux anges, au jugement dernier, au trône. Quelques exemples de fabulation :

 

En 14, 14, il est écrit : "Je regardai, et voici une nuée blanche, et sur la nuée était assis quelqu'un qui ressemblait à un fils de l'homme (..)." Cette fable a été inventée en vue de laisser croire à l'accomplissement d'une vision relatée dans le livre Daniel, au verset 13 du chapitre 7 : "Je regardai encore dans les visions de la nuit, et voici, avec les nuées du ciel survint quelqu'un qui ressemblait à un fils de l'homme (..)".

 

En 22, 6-7, il est écrit (1) : "Et il me dit : Ces paroles sont certaines et véritables ; et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt. Et voici, je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre !".

 

En 22, 10, il est écrit (1) : "(..) Ne scelle point les paroles de la prophétie, car le moment est proche".

 

En 22, 12, ce verset prétend que Jésus a annoncé (1) : "Voici, je viens bientôt (..) "

 

(1) voici maintenant près de deux mille ans que cela fut écrit à titre de propagande !

 

 

2° Sur les erreurs, paroles altérées et mensongères du Nouveau Testament

 

- Sur les erreurs dans l'Évangile selon Matthieu

 

En Matthieu 1, 8, il est écrit : "(..) Joram (1) engendra Ozias". Or Ozias n'est pas le fils de Joram, mais l'un des arrière- petits-enfants ! Et Joram eut pour descendance Ochozias et Josheba. Quant à Ozias (ou Azaria), il fut le fils d'Amatsias !

 

En Matthieu 1, 11, il est écrit : "Josias (1) engendra Jéchonias et ses frères, au temps de l'exil à Babylone". Premièrement, Jéchonias n'est pas le fils de Josias, mais le petit-fils ! En effet, Jéchonias est le fils de de Joaquim. Secondement, Josias est mort en 609 av. J.C. , soit douze ans avant la déportation du peuple à Babylone qui eut lieu en 597 av. J.C. ; en conséquence, il ne put engendrer à l'époque indiquée en Matthieu ! Dernièrement, Jéchonias, âgé d'environ dix-huit ans lorsque la déportation commença, n'eut pas de frères, car il fut fils unique !

 

(1) Josias eut pour fils : Joachim, Joachaz et Sédécias

 

En Matthieu 1, 22-23, il est mentionné : "Tout cela arriva afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète (1) : Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel (2), ce qui signifie : « Dieu avec nous »." Or ce texte est une copie déformée du verset 14 du chapitre 7 du livre Isaïe où il est mentionné : "Voici, la jeune fille sera enceinte, elle enfantera un fils qu'elle appellera Imanouel" ! Ce passage des Écritures ne concerne pas Jésus de Nazareth qui ne porta jamais le nom d'Imanouel, mais est un signe que Dieu envoya aux fils d'Israël pour les aider face à l'invasion de l'ennemi assyrien.

 

(1) cf. Isaïe 7, 14

(2) de l'hébreu « Imanou-El »

 

En Matthieu 2, 5-6, il est mentionné : "(..) ce qui a été écrit dans le prophète (1) : Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda (..)." Or, on trouve pas la même description dans le livre Michée, bien au contraire ! En fait, ce texte est une mauvaise copie du début du verset 1 du chapitre 5 du livre Michée où il est mentionné : "Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda (..)" !

 

(1) cf. Michée 5, 1

 

En Matthieu 2, 15, il est mentionné : "(..) afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : J'ai appelé mon fils hors d'Egypte." Or ce passage du livre Osée ne concerne pas Jésus de Nazareth, mais le peuple hébreux (les enfants d'Israël) conduit par le prophète Moïse ! En fait, ce texte est une mauvaise interprétation du début du verset 1 du chapitre 11 du livre Osée dont les termes exacts sont : "Quand Israël était jeune, je l'aimais, et j'appelai mon fils hors d'Egypte" ! En Matthieu, le texte d'Osée a été repris à des fins de propagande évangélique.

 

 

En Matthieu 2, 17-18, il est mentionné : "Alors s'accomplit ce qui avait annoncé par Jérémie, le prophète : Une voix retentit à Rama, des pleurs et une longue plainte. C'est Rachel qui pleure ses enfants. Elle refuse d'être consolée, parce qu'ils ne sont plus." Or ce passage du livre Jérémie ne concerne pas Jésus de Nazareth, mais les enfants d'Israël déportés à Babylone ! Par ailleurs, le texte en Matthieu est une copie déformée du verset 15 du chapitre 31 du livre Jérémie où il est mentionné : "Ainsi parle l'Éternel : une voix s'entend à Rama, une voix plaintive, des pleurs amers. C'est Rahél qui pleure sur ses enfants. Elle refuse d'être consolée pour ses fils qui ne sont plus." !

 

En Matthieu 2, 23, il est mentionné : "(..) afin que s'accomplisse ce qui avait été annoncé par le prophète : Il sera appelé Nazoréen". Or on ne trouve nulle trace d'une telle parole de prophète dans les livres de l'Ancien Testament !

 

En Matthieu 5, 43, il est écrit : "Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi". Or ce texte est une mauvaise copie des versets 17 et 18 du chapitre 19 du livre Lévitique où il est mentionné : "Tu ne haïras point ton frère (..) Tu aimeras ton prochain comme toi-même (..)" !

 

En Matthieu 11, 10, il est écrit : "(..) Voici, j'envoie mon messager devant ta face, pour préparer ton chemin devant toi". Or ce texte est une mauvaise copie du début du verset 1 du chapitre 3 du livre Malachie où il est mentionné : "Voici, je vais envoyer mon messager, il préparera le chemin devant moi" !

 

En Matthieu 12, 18-21, il est écrit : "(..) Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations. Il ne contestera point, il ne criera point, et personne n'entendra sa voix dans les rues. Il ne brisera point le roseau froissé, et il n'éteindra pas le lumignon qui fume, jusqu'à ce qu'il ait fait triompher la justice. Et les nations espéreront en son nom". Or ce texte est une mauvaise copie des versets 1 à 4 du chapitre 42 du livre Isaïe où il est mentionné : "Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui mon âme se complaît, j'ai mis mon Esprit sur lui ; il annoncera la justice aux nations. Il ne criera point, il n'élèvera point la voix, et ne la fera point entendre dans la rue. Il ne brise pas le roseau rompu, et il n'éteint pas la mèche qui brûle encore ; il annoncera la justice selon la vérité. Il ne se découragera point et ne se relâchera point, jusqu'à ce qu'il ait établi la justice sur la terre, et que les îles espèrent en sa loi" !

 

En Matthieu 15, 7-9, il est écrit : "(..) Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes". Or ce texte est une mauvaise copie du début du verset 13 du chapitre 29 du livre Isaïe où il est mentionné : "Lorsque ce peuple s'approche, il m'honore de la bouche et des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi, et la crainte qu'il a de moi n'est que précepte d'homme, leçon apprise" !

 

En Matthieu, en 19, 19, et en 22, 39, il est écrit : "(..) Tu aimeras ton prochain comme toi-même". Or, ce commandement décrit en Matthieu ne figure pas parmi les dix commandements qui sont énumérés dans la bible hébraïque, aux versets 3 à 17 du chapitre 20 du livre Exode, et repris dans le livre Deutéronome, aux versets 7 à 21 ! C'est une prescription morale que l'Éternel aurait donnée à Moïse (Cf. Lévitique, 19, 18).

 

En Matthieu 21, 4-5, il est écrit : "(..) afin que s'accomplisse ce qui avait été annoncé par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici, ton roi vient à toi, plein de douceur, monté sur un âne, sur un ânon, le petit d'une bête de somme". Or ce texte est une copie tronquée du verset 9 du chapitre 9 du livre Zacharie où il est mentionné : "Réjouis-toi fort, fille de Sion ; jubile, fille de Jérusalem ! Voici, ton roi vient à toi, juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur un ânon, petit de l'ânesse" !

 

En Matthieu 27, 9-10, il est mentionné : "Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par le prophète Jérémie : Ils ont pris les trente pièces d'argent, la valeur de celui qui a été estimé, qu'on a estimé de la part des enfants d'Israël ; et ils les ont données pour le champ du potier, comme le Seigneur me l'avait ordonné". Or ce passage de l'Ancien Testament ne se trouve pas dans le livre Jérémie, mais dans Zacharie (1) ! En Matthieu, non seulement le scribe s'est trompé sur l'auteur, mais le texte de Zacharie a été modifié à des fins de propagande évangélique. En effet, le texte original traduit de l'hébreu est : "(..) Et ils pesèrent mon salaire : trente pièces d'argent ! Et l'Éternel me dit : jette-le au trésor, ce prix magnifique auquel j'ai été estimé par eux, et je pris les pièces d'argent et les jetai au trésor, dans la maison de l'Éternel."

 

(1) cf. Zacharie 11, 12-13

 

En Matthieu 28, 19, il est mentionné : "Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisant au nom du Père, du fils et du Saint-esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit". Or la formule baptismale trinitaire a été ajoutée ! En effets, à la lecture de l'œuvre d'Eusèbe, on ne trouve nulle part pas la mention de cette formule !

 

http://antitrinitaire.les-forums.com/topic/24/matthieu-28-19-la-formulation-du-bapteme/

 

- Sur les erreurs dans l'Évangile selon Marc

 

En Marc 1, 2, il est mentionné : "(..) ce qui est écrit dans Isaïe, le prophète : Voici, j'envoie devant toi mon messager, qui préparera ton chemin". Or, on ne trouve pas ce passage dans le livre Isaïe ! En fait, ce texte est une mauvaise copie du début du verset 1 du chapitre 3 du livre Malachie où il est mentionné : "Voici, je vais envoyer mon messager, il préparera le chemin devant moi" !

 

 

En Marc 2, 25-26, il est mentionné : "(..) N'avez-vous jamais lu ce que fit David (..) du temps du grand-prêtre Abiathar, et mangea les pains de proposition (..)." Or, au verset 2 du chapitre 21 du livre I Samuel, David se rendit non pas vers Abiathar, mais "auprès du grand-prêtre A'himèlèkh" !

 

 

En Marc 10, 19, il est écrit : "Tu connais les commandements : Tu ne commettras point d'adultère ; tu ne tueras point ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; tu ne feras de tort à personne ; honore ton père et ta mère". Or, le cinquième commandement de Marc n'est pas conforme au texte du verset 17 du chapitre 20 (dixième commandement) de Exode où il est mentionné (1) : "Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain, tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, (..) ni aucune chose qui appartiennent à ton prochain".

 

(1) Le verset 21 du chapitre 5 de Deutéronome est une copie conforme.

 

En Marc 12, 31, il est écrit : "(..) Tu aimeras ton prochain comme toi-même (..)". Or, ce commandement décrit en Marc ne figure pas parmi les dix commandements qui sont énumérés dans la bible hébraïque, aux versets 3 à 17 du chapitre 20 du livre Exode, et repris dans le livre Deutéronome, aux versets 7 à 21 ! C'est une prescription morale que l'Éternel aurait donnée à Moïse (Cf. Lévitique, 19, 18)

 

- Sur les erreurs dans l'Évangile selon Luc

 

En Luc 2, 1-5, il est mentionné : "En ce temps là parut un édit de César Auguste ordonnant un recensement (..) Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Joseph aussi monta de la Galilée (..) afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte." Or, le recensement effectué en Judée eut lieu en l'an 6. En conséquence, il est impossible que la conception de Jésus ait pu se dérouler durant cette période, puisque Jésus était déjà né depuis plusieurs années !!

 

En Luc 4, 17-19, il est mentionné : "(..) il trouva l'endroit où il était écrit : L'Esprit du Seigneur est sur moi (..) pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres (..) pour proclamer la liberté aux captifs, et le recouvrement de la vue aux aveugles, pour renvoyer libres les opprimés (..) ." Or ce texte est une mauvaise copie du verset 1 du chapitre 61 du livre Isaïe où il est mentionné : "(..) pour annoncer une bonne nouvelle aux humbles (..) pour proclamer la liberté aux captifs, et la délivrance aux enchaînés (..)" !

 

En Luc 7, 27, il est mentionné : "(..) Voici, j'envoie mon messager devant ta face, pour préparer ton chemin devant toi." Or ce texte est une mauvaise copie du début du verset 1 du chapitre 3 du livre Malachie où il est mentionné : "Voici, je vais envoyer mon messager, il préparera le chemin devant moi" !

 

En Luc 24, 44-46, il est mentionné : "(..) qu'il fallait que fût accomplit tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes (..) Ainsi il est écrit que le messie souffrirait, et qu'il ressusciterait des morts le troisième jour" Or on ne trouve nulle trace de paroles semblables dans les livres de l'Ancien Testament !

 

- Sur les erreurs dans l'Évangile selon Jean

 

En Jean 5, 45, il est mentionné : "(..) celui qui vous accuse, c'est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance." Or l'espérance des juifs, au temps de Jésus, n'était pas Moïse mais Dieu, leur sauveur.

 

En Jean 7, 39, il est mentionné : "Celui qui croit en moi, d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture". Or on ne trouve nulle trace de paroles semblables dans les livres de l'Ancien Testament !

 

En Jean 12, 14-15, il est mentionné : "(..) selon ce qui est écrit : Ne crains point, fille de Sion ; voici, ton roi vient, assis sur le petit d'une ânesse." Or ce texte est une copie tronquée du verset 9 du chapitre 9 du livre Zacharie où il est mentionné : "Réjouis-toi fort, fille de Sion ; jubile, fille de Jérusalem ! Voici, ton roi vient à toi, juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur un ânon, petit de l'ânesse" !

 

En Jean 12, 40, il est mentionné : "(..) qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse". Or ce texte est une copie tronquée du verset 10 du chapitre 6 du livre Isaïe où il est mentionné : "«(..) qu'il (1) ne se convertisse et ne soit guéri »" !

 

En Jean, il est écrit, en 13, 34, : "Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres (..)", et en 15, 12 : "C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres (..)". En Or, cette prescription (2) n'a rien rien de nouveau puisqu'elle figure au verset 18 du chapitre 19 du livre Lévitique, troisième livre de la Torah. Ce fut une parole de l'Éternel dite à Moïse !

 

En Jean 15, 25, il est mentionné : "Mais cela est arrivé afin que s'accomplisse la parole qui est écrite dans leur loi : Ils m'ont haï sans cause". Or cette parole ne figure pas dans la Torah, mais dans le livre des Psaumes, au verset 19 du chapitre 35 (3), et au verset 5 du chapitre 69 (3).

 

En Jean 19, 24, il est écrit : "(..) afin que l'Écriture fut accomplie : Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique." Or ce texte est une mauvaise copie du verset 19 du chapitre 22 (3) du livre Psaumes où il est mentionné : "Ils se partagent mes habits et tirent au sort mes vêtements" !

 

(1) il = le peuple

(2) "«(..) Tu aimeras ton prochain comme toi-même (..)»"

(3) ce verset concernait le roi David, dans une prière adressée à l'Éternel, et non Jésus de Nazareth en particulier.

 

En Jean 19, 36, il est écrit : "(..) afin que l'Écriture soit accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé." Or ce texte est une mauvaise copie du verset 21 du chapitre 34 (1) du livre Psaumes où il est mentionné : "Il protège tous ses membres, pas un seul n'est brisé" !

 

(1) ce verset concerne les enfants d'Israël et non Jésus de Nazareth en particulier.

 

En Jean 19, 37, il est mentionné : "Et ailleurs, l'Écriture dit encore : Ils verront celui qu'ils ont percé." Or ce texte est une copie altérée du milieu du verset 10 du chapitre 12 (1) du livre Zacharie où il est mentionné : "ils porteront les regards vers moi à cause de celui qu'ils auront percé " !

 

(1) ce verset concerne Israël et non Jésus de Nazareth en particulier.

 

- Sur les erreurs contenues dans les Actes des Apôtres

 

En Actes des Apôtres 2, 16, il est écrit : "Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël".

Pierre (Cf. 2, 14) a interprété les textes (Cf. 2, 17-21) empruntés au livre de Joël (Bible hébraïque), et a altéré la parole de vérité, à des fins de propagande !

 

En Actes des Apôtres 2, 26-27, il est mentionné : "Aussi mon cœur se réjouit, ma langue jubile, ma chair même repose avec espérance. Car tu n'abandonneras pas mon âme au chéol, tu ne laisseras pas ton saint voir la décomposition." Or ce texte est une copie tronquée des versets 9 et 10 du chapitre 16 du livre Psaumes où il est mentionné : "C'est pourquoi mon cœur se réjouit, mon âme jubile, ma chair même demeure en sécurité. Car tu n'abandonneras pas mon âme au chéol, tu ne laisseras pas tes fidèles voir la fosse".

 

En Actes des Apôtres 2, 30, il est écrit : "Comme il était prophète (..)". C'est faux, le roi David ne fut pas un prophète ; à l'époque de David, les prophètes furent Samuel (Cf. I Samuel 3, 2 et 19, 20, II Chroniques 35, 18) et Nathan (Cf. II Samuel 12, 25 et 7, 2, I Rois 1, 8,10,22-23,32,34,38,44-45, I Chroniques 17, 1 et 29, 29, II Chroniques 9, 29 et 29, 25, Psaumes 51, 2).

 

En Actes des Apôtres 3, 22-24, il est mentionné : "Moïse dit : "Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi ; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira, et quiconque n'écoutera pas ce prophète sera exterminé du milieu du peuple". Or, ce texte est une mauvaise copie des versets 15 et 19 du chapitre 18 du livre Deutéronome où il est mentionné respectivement : "L'Éternel, ton Dieu, suscitera du milieu de toi, d'entre tes frères, un prophète comme moi ; c'est lui que vous écouterez" ; "Et alors, celui qui n'écoutera pas mes paroles, qu'il énoncera en mon nom, c'est moi qui lui en demanderai compte".

 

En Actes des Apôtres 5, 36-37, il est mentionné : "(..) il n'y a pas longtemps que parut Theudas (..). Après lui, parut Judas le Galiléen ." C'est faux, car Theudas est mort vers 45 ap. J.-C., alors que Judas le Galiléen est décédé en 4 av. J.C. !

 

En Actes des Apôtres 7, 6-7, il est mentionné : "Et Dieu parla ainsi : Sa descendance séjournera en terre étrangère, on l'asservira et on la maltraitera pendant quatre cents ans, et la nation qui l'asservira, je la jugerai, moi, dit Dieu ; et après cela, ils sortiront et me serviront en ce lieu-ci". Or, ce texte est une mauvaise copie des versets 13 et 14 du livre Genèse où il est écrit : "Il (Dieu) dit à Abram : « Sache bien que ta descendance séjournera en terre étrangère, on l'asservira et on l'opprimera pendant quatre cents ans. Mais je jugerai aussi la nation à laquelle ils auront été asservis ; et ensuite, ils sortiront avec de grands biens »".

 

En Actes des Apôtres 7, 43, il est mentionné : "Vous avez porté la tente de Molokh et l'étoile du dieu Remphan, ces images que vous avez faites pour les adorer. Aussi vous transporterai-je au-delà de Babylone". Or, ce texte est une mauvaise copie des versets 26 et 27 du chapitre 5 du livre Amos où il est écrit : " « Mais vous avez porté Sikkout, votre roi, et Kiyyoun, votre idole, l'étoile de votre Dieu que vous vous êtes fait. Et je vous exilerai au-delà de Dammasèq (Damas) (..) »".

 

En Actes des Apôtres 13, 23, il est mentionné : "C'est de sa postérité (de David) que Dieu, selon sa promesse, a suscité pour être le sauveur d'Israël, Jésus ". Or, on ne trouve nulle mention d'une telle promesse dans l'Ancien Testament !

 

En Actes des Apôtres 13, 33, il est mentionné : "(..) en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit dans le second psaume : "« Tu es mon fils, je t'ai engendré aujourd'hui »". Or ce texte ne concerne pas Jésus, mais son oint, le roi qui régnait à l'époque de la rédaction du psaume 2 (1). En aucun cas, Jésus ne pouvait être né !

(1)  Cf. Psaume 2, 7 : "(..) je publie le décret  : l'Éternel ma dit : « Tu es mon fils, je t'ai engendré aujourd'hui »".

 

En Actes des Apôtres 15, 15-18, il est mentionné : "Et avec cela s'accordent les paroles des prophètes (1), selon qu'il est écrit : Après cela, je reviendrai, et je relèverai la tente de David qui est tombée, j'en réparerai les ruines, et je la redresserai, afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon Nom est invoqué, dit le Seigneur qui fait ces choses, et à qui elles sont connues de toute éternité." Or ce texte est une copie tronquée des versets 11 et 12 du chapitre 9 du livre Amos où il est mentionné : "En ce jour-là, je relèverai la tente de David qui est tombée, j'en réparerai les brèches, j'en restaurerai les ruines, et je la rebâtirai comme aux jours d'autrefois, afin qu'ils héritent des restes d'Édom et de toutes les nations sur lesquelles mon Nom est invoqué, dit l'Éternel qui accomplira tout cela" !

 

 (1) c'est faux ! Seul le prophète Amos prophétisa le rétablissement final d'Israël  où il et nullement question d'un "reste des hommes" cherchant le Seigneur, mais "des restes d'Édom" (Cf. Amos 9, 12), une nation voisine d'Israël.

 

En Actes des Apôtres 26, 22-23, il est mentionné : "(...) les prophètes et Moïse ont déclaré devoir arriver, à savoir que le Christ devait souffrir, et que ressuscité le premier d'entre les morts (..)". Or, c'est faux (1) ! Rien n'indique en effet une telle annonce, soit par Moïse dans la Torah, soit par les autres prophètes qui s'exprimèrent dans les livres de la Bible hébraïque !

(1) L'auteur de ce récit a faussé les textes empruntés à l'Ancien Testament, et Saül de Tarse (Paul) a altéré à maintes reprises la parole de Dieu, à des fins de propagande (Cf. 17, 3 ; 18, 28 ; 28, 23) !

 

- Sur les erreurs contenues dans l'Épître aux Romains

 

En Romains 11, 26-27, il est mentionné : "(..) selon qu'il est écrit : Le sauveur viendra de Sion, il éloignera de Jacob toute impiété. Et telle sera mon alliance avec eux (..)". Or, ces lignes sont une mauvaise reproduction d'un passage d'Isaïe, en 59, 20-21, car la version originale est la suivante : "« Il viendra en sauveur pour Sion, pour les pécheurs repentants de Jacob (..) Et moi, voici mon alliance pour eux (..)»".

 

En Romains 16, 26, il est mentionné : "(..) mais manifesté maintenant par les écrits des prophètes (..)". Or, c'est faux (1) ! Car rien n'indique une telle annonce dans les livres de la Bible hébraïque !

 

- Sur les erreurs contenues dans la première Épître aux Corinthiens

 

En I Corinthiens 2, 9, il est mentionné, : "Mais, comme il est écrit : "Ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu, ce qui n'est pas monté au cœur de l'homme, ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment" . Or, cette citation est une copie tronquée d'un passage d'Isaïe, en 64, 3 ; en effet, la version originale est la suivante : "Jamais on n'avait entendu, ni ouï dire, et jamais l'œil n'avait vu un autre Dieu que toi agir en faveur de ceux qui l'attendent" .

 

En I Corinthiens 15, 3, il est mentionné : "(..) Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; il a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures". Or on ne trouve nulle trace de paroles semblables dans les livres de l'Ancien Testament !

 

En I Corinthiens 15, 5, il est mentionné : "et il est apparu à Kèpha (Pierre), puis aux douze";

C'est faux ! Les faits qui sont rapportés dans les quatre évangiles (Cf. Matthieu 28, 1-9 , Marc 16, 9, Luc 24, 13-18, Jean 20, 24) ne nomment pas Kèpha !

En effet, après sa résurrection, Jésus se serait montré à d'autres personnes premièrement.

L'évangile selon Luc ne relate pas l'apparition de Jésus aux femmes, contrairement aux trois autres évangiles. Comme Luc fut le disciple du signataire (Saül de Tarse) de l’Épître I Corinthiens, il ne pouvait en être autrement...

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-la-bible-suite-3-sur-les-contradictions-du-nouveau-testament-124425408.html

 

- Sur les erreurs contenues dans la deuxième Épître aux Corinthiens

 

En II Corinthiens 4, 6, il est mentionné : "Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres (..)". Or, on ne trouve nulle trace de paroles semblables dans les livres de l'Ancien Testament (livres hébraïques) !

 

- Sur les erreurs contenues dans l'Apocalypse

 

En Apocalypse 1, 7, il est mentionné : "Et tout œil le verra, même ceux qui l'ont percé." Or ce texte est une mauvaise copie du milieu du verset 10 du chapitre 12 (1) du livre Zacharie où il est écrit : "ils porteront les regards vers moi à cause de celui qu'ils auront percé " !

 

(1) ce verset concerne Israël et non Jésus de Nazareth en particulier.

 

En Apocalypse 3, 7, il est écrit : "Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clé de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n'ouvrira (..) "Or ce texte est une copie déformée du verset 22 du chapitre 22 du livre Isaïe où il est mentionné : "Je mettrai la clé de la maison de David sur son épaule. Il ouvrira et personne ne fermera, il fermera et personne n'ouvrira."

Par ailleurs, ce verset d'Apocalypse ne peut s'appliquer à Jésus puisque le verset d'Isaïe concernait Èlyaqiym fils de Hilqiyyahou (2), serviteur de Dieu, choisi par l'Éternel-Tsébaot et révélé au prophète Isaïe, durant le règne d'Ézéchias (en hébreu 'Hizqiyyahou), roi de Juda, environ sept siècles av. J.C.  !

 

(2) Cf. Isaïe 22, 20 : "(..) j'appellerai mon serviteur Èlyaqiym fils de Hilqiyyahou".

 

 

- Sur les erreurs contenues dans l'Épître aux Hébreux

 

En Hébreux 1, 5, il est mentionné : "Auquel des anges a-t-il (Dieu) jamais dit (1): "« Tu es mon fils, je t'ai engendré aujourd'hui »". Or cette parole inspirée de Dieu, extraite du livre Psaumes et rapportée en Hébreux, ne concerne pas Jésus, mais le oint de l'Éternel, le roi qui régnait à l'époque de la rédaction du psaume 2 (2). Car, en aucun cas, Jésus ne pouvait être né !

(1) Jésus est décrit en 1, 4, comme étant "devenu d'autant supérieur aux anges"

(2) Cf. Psaume 2, 7 : "(..) je publie le décret : l'Éternel ma dit : « Tu es mon fils, je t'ai engendré aujourd'hui »".

 

 

En Hébreux 1, 5, il est aussi mentionné : "«(..) Moi, je serai pour lui un père, et lui, il sera pour moi un fils »". Or cette parole de Dieu, empruntée au verset 14 du chapitre 7 du livre II Samuel, ne peut pas concerner Jésus, puisqu'elle s'adresse au fils du roi David. Par ailleurs, dix siècles séparèrent David et Jésus, deux serviteurs de Dieu !

 

En Hébreux 1, 6, il est écrit : "(..) « Que les anges de Dieu se prosternent devant lui »". Or ce passage est une copie altérée du verset 7 du chapitre 97 du livre Psaumes où il est écrit : "(..) Toutes les divinités se prosternent devant lui". Bien évidemment, le psaume ne concerne pas Jésus, puisqu'il s'adresse à l'Éternel ! En conséquence, le verset 6 du chapitre 1 de l'Épître aux Hébreux est blasphématoire.

 

En Hébreux 5, 6 ; 10, 7, 17 ; 21, il est écrit : "«(..) tu es prêtre pour l'éternité, à la manière de Melchisédek (1) »". Or cette parole de l'Éternel, empruntée au verset 4 du chapitre 110 du livre Psaumes, ne concernait pas Jésus, car elle fut adressée au roi David.

 

(1) en hébreu phonétique Malki-Tsèdèq

 

En Hébreux 9, 19-21, il est écrit : "Car Moïse, après avoir proclamé chaque commandement à tout le peuple conformément à la loi, il prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate et de l'hysope, et il en aspergea le livre lui-même et tout le peuple en disant : Voici le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Et il aspergea de même avec le sang le tabernacle et tous les objets du culte". Or ces versets sont une copie tronquée d'un passage du livre Exode où il est mentionné, en 24, 5-8 : "(..) immoler des taureaux en sacrifices de paix. Mochè prit la moitié du sang, qu'il mit dans des bassins, et il répandit l'autre moitié sur l'autel. Il prit le livre de l'alliance, et le lut aux oreilles du peuple; ils dirent : nous ferons tout ce que l'Éternel a dit, et nous l'écouterons. Mochè prit le sang et le répandit sur le peuple en disant : Voici le sang de l'alliance que l'Éternel a conclue avec vous, selon toutes ces paroles."

 

En Hébreux 10, 5-9, il est écrit : "C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde dit : Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m'as formé un corps ; tu n'as agréé ni holocaustes, ni sacrifices pour le péché. Alors je dis : voici je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) pour faire ta volonté". Or ces versets sont une reproduction altérée d'un passage du livre Psaumes où il est mentionné, en 40, 7-9 : "Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, tu m'as ouvert les oreilles ; tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors je dis : voici, je viens avec le rouleau du livre écrit pour moi. Faire ta volonté, mon Dieu, je le désire ; ta loi est au fond de mes entrailles."

Par ailleurs, ces paroles n'appartiennent pas à Jésus mais à David, auteur présumé du psaume !

 

Commentaires :

 

Selon Voltaire :

"(..) cette application continuelle à détourner le sens des anciens livres juifs est un artifice grossier" (Cf. Voltaire La Bible enfin expliquée p. 306, ch: 23)

"Il y aura des signes dans le soleil et dans la lune et dans les astres. Et ils verront alors le fils de l’homme venant dans une nuée avec grande majesté et gloire-quand vous verrez ces choses, connaissez que le royaume de Dieu est proche. Je vous dis en vérité : cette génération ne passera pas que tout cela ne s’accomplisse. Cette prédiction, qui ne s’est pas accomplie encore, a été un grand scandale aux critiques. Ils ont crié que c’était prédire la fin du monde, le jugement dernier, et Jésus venant dans les nuées prononcer ses arrêts sur le genre humain, qui devait périr avec le globe entier sous le regne de Tibere. Les apôtres
ont été si persuadés de cette prédiction, que st Paul dit expressément, dans son épître aux thessaloniciens : nous qui vivons et qui vous parlons, nous serons emportés dans les nuées pour aller au-devant du seigneur au milieu de l’air . St Pierre, dans sa première épître, dit en propres mots : l’évangile a été prêché aux morts : la fin du monde approche . St Jude dit : voilà le seigneur avec des milliers de saints pour juger les hommes . Cette idée de la fin du monde, d’une nouvelle terre, et de nouveaux cieux, fut tellement enracinée dans la tête des premiers chrétiens qu’ils assurent que la nouvelle Jérusalem était déjà descendue du ciel pendant quarante nuits, et qu’enfin Tertullien la vit lui-même." (Cf. p. 308 ch. 23, La Bible enfin revisitée)

 

Selon Papias (né vers 70 ap. J-C), "Matthieu rédigea les sentences (de Jésus) en dialecte hébraïque (l'araméen), et chacun les traduisit comme il put" (Traduction du grec "Ματθαῖος μὲν οὖν Ἑβραΐδι διαλέκτῳ τὰ λόγια συνετάξατο, ἡρμήνευσεν δ' αὐτὰ ὡς ἦν δυνατὸς ἕκαστος". (Cf. Histoire Ecclésiastique, Eusèbe; Livre I-IV, Livre III, ch. XXXIX, traduction Émile Grapin, Picard Éditeurs, Paris, 1903)

 

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/eusebe/histoire3.htm

 

"(..) je savais déjà qu'il fallait approuver et louer tout ce qu'on trouve d'exact et de vrai, non seulement dans les ouvrages ecclésiastiques, mais encore dans toutes sortes d'ouvrages, comme il faut désapprouver et blâmer tout ce qu'ils renferment de faux et de mauvais (..)". (Cf. Lettre d'Augustin d'Hipponne à Jérôme de Stridon, année 397)

 

"Les évangélistes eux-mêmes, qui nous ont légué l'image de Jésus, sont si fort au-dessous de celui dont ils parlent que sans cesse ils le défigurent, faute d'atteindre sa hauteur. Leurs écrits sont pleins d'erreurs et de contresens." Ernest Renan Vie de Jésus ch. XXVIII, p. 364, Éditions Berger-Levrault, Nancy, Calmann-Lévy, 1962 )

 

Ce sont des visions imaginaires, de vaines prédictions, des tromperies forgées par leur cœur que les scribes a la langue mensongère ont prophétisé.

 

 

L'Évangile réformé :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2017/08/les-enseignements-et-les-actes-de-jesus-de-nazareth.html

 

 

Article  rédigé par Pascal Bourdaloue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Bourdaloue - dans sur la vérité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • : La véritable Parole de l'Éternel, le Très-Haut, le Miséricordieux. La vérité sur la Torah, sur les Évangiles et le Coran. Les contradictions dans les Écritures. La vérité sur les stigmatisés. Fausses révélations et paroles mensongères. Le Coran réformé : les versets authentiques. Le véritable nom de Jésus de Nazareth. Le véritable "Notre Père" enseigné par Jésus à ses disciples. Voies jacquaires (albums). Poèmes. Faits de société.
  • Contact

Recherche