Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 15:20

 

Prière "Notre Père" enseignée par Jésus de Nazareth à ses disciples

(cf. Évangile. Matthieu 6,9-13)

 

 

    IMGP2346

         Représentation de Jésus de Nazareth dans l'église de Gargilesse (France)

 

 

Abba ! Père !

"Voici donc comment vous devez prier :

 

 

Notre Père qui êtes aux Cieux !   (1)

 

Que votre Nom soit sanctifié,     (2)

Et que votre Règne survienne !   (3)

 

Que votre volonté soit faite        (4)

Sur la Terre tout comme au Ciel. (4')

 

Donnez-nous ce jour notre pain ! (5)

 

Et pardonnez-nous nos péchés,   (6)

Comme nous pardonnons aussi   (7)

À ceux qui sont nos débiteurs ;   (8)

 

 

Ne nous laissez pas à l'Épreuve,  (9)

Mais préservez-nous du Malin !   (10)

 

 

IMGP2059.JPG

 

 

 

Car c'est à vous que reviennent  (11)

Dans tous les siècles, le Règne,

(Et) la puissance, et la gloire.   (12)

 

C'est vrai, il en est bien ainsi,

Pour les siècles des siècles !"   (13)

 

 

 

 

 

 

In English (Le "Notre Père" en Anglais)

 

 

The prayer of Jesus Christus : the Lord's prayer

 

"Therefore, you should pray like this :

 

 

Our Father who are in the Heavens !  (1)

 

  May your Name be hallowed , (2)

May your Kingdom come ;  (3)

May your will be done  (4)

On Earth just as in Heaven.

 

Give us our bread this day ! (5)

And forgive us our sins,  (6)

As we forgive also  (7)

Those who are indebted to us.  (8)

 

Do not leave us to the Trial,  (9)

But guard us from the Evil one ! (10)

 

 

Because,  the Kingdom (and) the power,

And the glory belong to you for ever.  (12)

 

It is true, so it is ,

For ever and ever !  (13)

 

  —

En Español  (Le "Notre Père" en Espagnol)

 

La oración de Jesúcristo

 

 

Padre nuestro, que estaís en los Cielos !

 

Que sea sanctificado vuestro Nombre,

Y que sobrevenga vuestro Reino ;

Que sea hecha vuestra voluntad,

En la Tierra, al igual que en el Cielo.

 

Dadnos este día nuestro Pan !

Y perdonadnos nuestros pecados,

Como también nosotros perdonamos

A los que están nuestros deudores.

 

No nos dejéis [caer] a Prueba,  (9')

Sino  libradnos del Maligno !

 

 

Porque sujo que corresponde

En todos los siglos, el Reino,

(Y) la potencia, y la gloria.

 

Es cierto, así estás bien,

Por los siglos de los siglos.

 

(9')   No nos dejéis [entrar] a Prueba,

Pero preservadnos del Maligno.

 

 

  —

 

In Italiano (Le "Notre Père" en Italien)

 

Padre nostro, che siète ne Cieli !

 

(Che) sia sanctificado il vostro Nome,

E (che) il vostro Regno venga ;

(Che) la vuestra volontà sia fatta,

In erra, tutto come in Cielo.

 

Dateci quello giorno il nostro Pane !

E perdonàteci i nostri peccati,

Comme noi anchora perdoniàmo

Ad coeli che sono i nostri debitori.

 

E non lasciate [entrare] a Prova,

Ma preservàteci dal Maligno !

 

 

Perché a suo appartengo,

In tutti i secoli, il Regno,

Y la potènza, e la gloria.

 

C'è vero, egli ne è bene così,

Per gli secoli dei secoli.

 

 

In Deutch  (Le "Notre Père" en Allemand)

 

"Darum sollt ihr also beten" :

 

 Vater unser (welch) in den Himmel !

 

(möge) sei geheiligt Name dein,

Und (möge) eintretein Reich dein ;

(möge) geschehe Wille dein,

Auf die Erden, ganz wie im Himmel.

 

Gebt uns Brot unser diese tag !

 

Und vergebt uns unsere sünden,

Wie auch wir vergeben

In diejenigen unseren schuldnern.

 

Nicht laBt [eintreten] uns in Probe,

Sondern schützt uns der Böse !

 

 

Denn, das ist gehören,

In alle Ewigkeit, das Reich,

Und die Kraft, und die Berühmtheit.

 

Ist wahr, ist sehr so,

Von Ewigkeit zu Ewiggkeit.

 

  —

 

Português  (Le "Notre Père" en Portugais)

 

 

 

Pai nosso que estes em Céus !

 

(que) Seja sanctificado  o vosso Nome ;

E (que) sobrevenha o vosso Reino ;

(que) Seja feita a vossa vontade,

Na Terra tudo como no Céu.

 

Nos dai este dia o Pão nosso  !

Perdoai as nossos pecados,

Como nós perdoamos também

A estes (quem) somos os nossos devedores.

 

Não nos deixai [caer]

Mas nos preservai do Maligno !

 

 

Porque vós (que) pertemçam

Em todos os séculos, o Reino,

(E) o poder e a glória.

 

É verdade, é bem assim,

Por séculos e séculos.

 

 

La prière ‹ téfila › "Notre Père" ‹ Avinou › en Hébreu phonétique

version avec tutoiement (aucun vouvoiement en hébreu)

 

 

Avinou ché ba chamayim ! (1')

 

Yitqadach chémékha,   (2')

Vé tavo Malkhoutekha ;  (3')

Ye'aséh rétsonékha

Haarèts bara ka'asher ba chamayim.

 

Ten lanou hay(i)om èt léhemnou !

Vé selah lanou èt avéroténou,

Ka'acher lanou u'selah gam

La'asher ashemou lanou.

 

Véal téviénou lidé nissayon,

ki im hatsilénou min hara'a.

 

Ki lékha hamamlakha(h)

véhagvourah véhatiférèt

lé'olméy ‘olami(y)m amén.

 

(1') avinou = avynou

(2') yitqadach = yitqadech

(3') malkhoutekha = malkhoutékha

 

 

Le Notre père en Arabe phonétique :

(traduction en cours de vérification )

 

’Abânâ (a)lladhî fi as-samawât !

 

liyataqaddas smuka ,

liya'ti malukûtuka ;

litakun machî ‘atuka

kama (hîa) fi as-samâi kadhâlika ‘ala al'ardi .

 

a‘tina khubzana kula yawm !

wa-aghfir lana khatâyânâ ,

kamâ naghfiru nahnu aydan

  lilmudhinibîna ’ilaynâ .

wa (lâ) tudkhilnâ fi tajribatin (1),

lakin najjinâ mina al-chirrîri .

 

l’anna laka al-mulka wa-alqûwaha wa-allmajda ,

’ilâ al’anadi .

( ’âmîn).

 

(1) Il s'agit de "l'épreuve"  [al-mihna] et non la tentation"  [al-fitna]  

 

 

IMGP2397

 

 

 

Vitrail représentant Jésus de Nazareth dans l'église St-Pierre à Limoges (France)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) Cf. Isaïe 63,16 : "C'est toi, Éternel, qui est notre père qui, dès l'éternité, t'appelles notre sauveur."

Cf. Marc 11,25 : "(..) votre Père qui est dans les cieux (..)"

Cf. Qaddich 18 : "devant leur Père qui Est au ciel"

 

 

(2)  = Que votre saint Nom soit loué

 "sanctifié" traduit du grec "αγιασθη", de "αγιαζω" qui signifie "sanctifier", "consacrer comme saint"

"sanctifié" dans le sens d'attribuer au Nom un caractère sacré et le placer ainsi au dessus-de tout.

Cf. Isaïe 29,63 : "ils sanctifieront mon Nom"

Cf. Qaddich 1 : "Magnifié et sanctifié soit le Grand Nom"

"sanctifié" = glorifié = exalté = magnifié = loué = honoré

 

 

(3) ou "Que votre Règne soit à jamais"

Le mot araméen "Malkoutâ" signifie "règne", "royaume" ou "règle" ;

en grec "βασιλεια"(basileia), royauté, royaume.

Cf. Qaddich 3 : "et puisse-t-il établir son Royaume"

 

 

(4) = "que ta volonté se fasse"

"volonté" traduit du grec "θελημα"

Cf. Év. Matthieu 26,42 : "Mon Père (...) que ta volonté soit faite."

 

 

(4') = "comme au ciel, ainsi sur la terre"

 

 

(5) autrement dit : Donnez-nous aujourd'hui le pain / super-substantiel de notre âme

En effet, il s'agit du pain supersubstantiel qui nourrit l'âme. Cf. Év. Jean 6,32-33 : "(...) mon Père vous donne le vrai pain du ciel (...) celui qui donne la vie au monde"

 

 

(6) = Et pardonnez-nous nos offenses = Et effacez nos transgressions

"péchés" = offenses = transgressions = fautes

"péchés" traduit du grec "αμαρτíας" qui signifie aussi "fautes", "erreurs"

Cf. Év. Marc 11,25 : "(...) si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez,

afin que votre Père (..) vous pardonne aussi vos fautes."

Cf. Psaumes 25,18 : "(...) et pardonne tous mes péchés"

Cf. Tefillah schemoneh-esreh 1,6 : "(..) Dieu très-haut qui fait miséricorde (..) Pardonne-nous, ô notre Père, car nous avons péché ; pardonne-nous, ô notre Roi, nos transgressions, car tu es bon et tu pardonnes."

 

 

(7) = "Comme nous remettons aussi"

En effet, il convient de faire la distinction entre les fautes commises (les péchés commis) contre l'Éternel et les fautes (les offenses) commises contre son prochain. Le Miséricordieux, Celui qui fait miséricorde, efface les péchés ; la personne lésée (offensée) accorde formellement le pardon à son débiteur, en lui remettant les dettes.

Cf. Marc 11,25 : "(..) « faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père (..) vous pardonne aussi vos fautes »."

Cf. Matthieu 18,35 : "«(..) C'est ainsi que mon Père vous traitera, si  vous ne remettez pas les dettes de votre frère de tout votre cœur.»"

 

 

(8) = "À ceux qui nous ont offensés"

 

 

(9) autrement dit : "Ne nous laissez pas entrer dans l'épreuve"

Le mot "épreuve" est traduit de l'araméen "lenisyônâ", "lenesyewunnâ". (Cf. Peshitta, Mattai 6,12 ; Luqa 11,4)

Cette demande de Jésus est liée à la précédente.

Le verbe grec "εíσενεγκης" signifie "laisser entrer dans".

 

Cf. Épître Jacques 1,13 :"Que personne, lorsqu'il est éprouvé, ne dise : c'est Dieu qui me tente. Car, Dieu ne peut être tenté et il ne tente lui-même personne."

En conséquence, la traduction ne saurait être :"ne nous induisez pas en tentation" ou bien "ne nous soumettez pas à la tentation". Car le Seigneur Dieu n'est pas le Tentateur !

Dans cette dernière demande de Jésus adressée au "Père", ce n'est pas l'Éternel qui éprouve ou qui tente.

En effet, l'initiateur de "l'épreuve" est uniquement le Diable !

Cf. Év. Matthieu 26,41 ; Év. Marc 14,38 : "« Veillez et priez pour n'être pas mis à l'épreuve »"

 

 

(10) "Malin" = Mauvais = Satan = Diable.

de "beyissâ" en araméen (Cf. Peshitta, ibid)

du grec "πονηρóς", "le mauvais esprit", "le Démon", "le Diable" ; de "πονηρóν", "le mal"

"préservez" = "délivrez",  du grec "ρυσαι" , ou du verbe "ρúσιαζω", "arracher"

Cf. Év. Jean 17,15 : "« Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du Mauvais.»"

 

 

(11) "que reviennent" = qu'appartiennent

 

 

(12) Cf. Isaïe 42,12 : "Qu'on rende gloire à l’Éternel"

 

 

 

(13) = Pour les siècles et à jamais

Cf. Qaddich 18 : (..) et dites Amen"

Cf. Qaddich 9 : "à jamais et dans tous les temps des mondes."

 

 

Note sur le renvoi (5) : "le pain super-substantiel"

"Supersubstantiel" vient du latin "supersubstancialem" traduit du grec "επιοúσιον" (époussione) de "εpi- " préfixe grec augmentatif ou d'intensité, "très" ou "fort" et de "οúεωδης" qui signifie "essentiel", "substantiel" ; ce mot a été utilisé par Jérôme de Stridon, saint catholique et orthodoxe (saint Jérôme), dans sa traduction de la Vulgate.

                                                                                                                                                                                                                                            ↓                                                                                        IMGP2627

 

Extrait du Codex Sinaiticus

(manuscrit du IV e  siècle écrit en grec)

                                                                                               

"époussione" mot (ci-dessus en première ligne) qui figure uniquement dans les versets du "Notre Père" de Matthieu et de Luc, ne peut être traduit par "quotidianus", c'est-à-dire "quotidien" en français. De plus, ce mot ferait double emploi avec "ce jour" !

"(...) il dit pain, mais il l'appelle époussione, c'est-à-dire supersubstantiel. Ce n'est pas ce pain qui entre dans le corps, mais le pain de vie éternelle qui soutient la substance de nôtre âme. C'est pour cela qu'en grec, il est dit époussione."

(Cf. Ambroise de Milan (saint Jérôme), saint catholique et orthodoxe)

 

"demandons-lui que chaque jour il nous fournisse le pain qui doit entretenir la vie de nos âmes, le pain de sa grâce, ce pain supersubstantiel, pour me servir de l'expression même de l'évangile". (Cf. Louis Bourdaloue, Sermon du pere Boudaloue, (de la compagnie de Jésus), pour les dimanches. Tome second. Sermon pour le cinquième dimanche après pasques.  Sur la prière.)

 

"l'homme ne vit pas de pain seulement, mais que l'homme vit de ce qui sort de la bouche de l'Éternel" (Deutéronome 8,3)

 

Note sur le renvoi (9)

= Mais arrachez-nous à Satan = Mais arrachez-nous au Mauvais = Mais préservez-nous du Malin

= Mais délivrez-nous du Malin = Mais arrachez-nous au Malin.

 

Jésus, dans sa prière adressée à l'Éternel, demande que ses disciples puissent avoir la force de supporter l'épreuve, et qu'ils soient préservés de tout mal.

 

"Heureux l'homme qui supporte l'épreuve car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment. Que personne lorsqu'il est éprouvé ne dise ; «c'est Elohîms qui me tente» ; car Elohîms ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne. (Cf. Épître Jacques 1,12-13)

 

 

 

 

IMGP2481

 

                       

 

 

Vitrail représentant Jésus de Nazareth dans l'église d'Eymet (France)

 

 

 

 

 

 

Observations :

 

1° La prière de Jésus de Nazareth enseignée à ses disciples comprend essentiellement des formules juives connues et d'usage en Israël.

Le lecteur pourra utilement s'en assurer - s'il souhaite avoir des preuves - en lisant dans la "tefillat ha’amida" (tefillat la‘hach) la prière des dix-huit bénédictions, en particulier les bénédictions une, deux, trois, six et neuf.

 

2° "N'appelez personne sur la terre [votre] "père" ;

car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux." (Év. Matthieu 23,9)

 

"«(..) tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir »" (Év. Marc 11,24)

 

"« Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez »" (Év. Matthieu 21,22)

 

 

 

IMGP2406

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"La prière fervente du juste a une grande efficacité" (Épître Jacques 5,16)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires sur la prière :

 

"(..) de chercher d'abord le Royaume de Dieu et sa justice, et de nous reposer de tout le reste sur sa providence, qui y pourvoira.

Demandons-lui selon l'ordre que le Fils de Dieu nous a prescrit, que son nom soit sanctifié, et que nous puissions contribuer nous-même à sa gloire par la sainteté de nos œuvres.

Que son règne arrive, et que dès ce monde il établisse son empire dans nos cœurs (..)

Que sa volonté soit faite dans le ciel et sur la terre, mais par-dessus tout qu'elle s'accomplisse en nous, et que nous lui soyons toujours soumis.

Que tout pécheurs que nous sommes, il jette sur nous un regard de miséricorde, et qu'il nous pardonne tant d'offenses dont nous devons nous reconnaître coupables, et pour lesquelles nous ne pouvons le satisfaire, s'il ne se relâche en notre faveur de la sévérité de ses jugements.

Demandons-lui qu'il nous défende des traits empoisonnés de l'esprit tentateur et des attaques de ce lion rugissant qui tourne sans cesse autour de nous pour nous surprendre ; qu'il nous défende des charmes trompeurs du monde et de ses prestiges, mais qu'il nous défende encore plus de nous-mêmes et de la malheureuse cupidité qui nous domine. Enfin qu'il nous préserve de tout mal ; (..) car, si nous sommes éclairés d'une sagesse solidement et vraiment chrétienne, voilà ou doivent tendre nos prières et à quoi elles doivent se réduire."

 

(Cf. Louis Bourdaloue, Sermons du pere Bourdaloüe, (de la compagnie de Jésus),

pour les dimanches. Tome second. sermon pour le cinquième dimanche après pasques (pâques)

sur la prière — , p. 161-163. Lyon, MDCCXVI. avec privilège du Roy (1716)

 

 

L'Évangile réformé :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2017/08/les-enseignements-et-les-actes-de-jesus-de-nazareth.html

 

 

Article rédigé par Pascal Bourdaloue

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la-veritable-lumiere.over-blog.com - dans sur la prière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • : La véritable Parole de l'Éternel, le Très-Haut, le Miséricordieux. La vérité sur la Torah, sur les Évangiles et le Coran. Les contradictions dans les Écritures. La vérité sur les stigmatisés. Fausses révélations et paroles mensongères. Le Coran réformé : les versets authentiques. Le véritable nom de Jésus de Nazareth. Le véritable "Notre Père" enseigné par Jésus à ses disciples. Voies jacquaires (albums). Poèmes. Faits de société.
  • Contact

Recherche