Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 14:10

I ° Les erreurs grossières de la vulgate coranique :

 

1° Le Coran stipule qu'il fut révélé "en langue arabe clair", "dénué d'ambiguïté".

En effet, il est écrit, en en 12, 2 : "Nous l'avons fait descendre en langue arabe (..)", en 13, 37 et 46, 12 : "(..) en langue arabe (..)", en 16,103 : "(..) une langue arabe claire", en 20, 113, en 41, 3, en 42, 7 et en 43, 3: "(..) un Coran arabe (..)", en 26, 195 : "(..) en une langue arabe très claire", et en 39, 28 : "(..) un Coran arabe exempt d'ambiguïté (..)".

Or, le Coran comprend dans ses sourates plus de deux cents mots étrangers en dehors de noms propres !

http://bcrfj.revues.org/6620

 

Par ailleurs, il semblerait en fait (selon les travaux (1) de l'islamologue allemand Christoph Luxenberg) que la langue originelle du Coran ne fût pas l'arabe mais le syro-araméen !

http://anglesdevue.canalblog.com/archives/2007/05/16/4947746.html

http://www.revue-texto.net/Parutions/CR/Brague_CR.html

 

(1) Christoph Luxenberg a publié "The syro-aramaic reading of the Koran" (Traduction de l'allemand)

https://books.google.fr/books?id=227GhaeKYl4C&printsec=frontcover&dq=luxenberg#v=onepage&q=luxenberg&f=false

 

Sur Maryam (en hébreu Miryam, Marie) (Cf. Coran, 3, 35;36;45 et 66, 12) fille de ‘Imran (en hébreu ‘Amran) (1) dont ‘Isa (en hébreu Yéchou‘a, Jésus) son fils ne peut être le neveu de Mûsa (en hébreu Mochè, Moïse), l'épouse de Yusuf (en hébreu Yosséf, Joseph) n'étant pas la sœur d'Harûn (en hébreu Aharon) frère de Mûsa ! En effet, Marie, mère de Jésus, vécut environ 12 siècles après Aharon, le Lévite ! (Cf. Nombres 26, 59 ; Exode 4, 14). En conséquence, la chronologie n'est pas respectée.

(1) ‘Amran eut Yokhèbèd comme épouse

 

Sur la création de l'homme et l'embryologie

Dans la sourate 23, aux versets 12 à 14, il est écrit : "Nous avons créé l'homme (..) Nous avons créé des os ; nous avons alors revêtu les os de chair. Après quoi nous avons produit l'homme (..)".

Or il y a bien formation de chair avant l'ossification !

En effet, dans le développement de l'enfant à naître, dès la quatrième semaine, le petit amas cellulaire qu'il était devenu se transforme en embryon où les premiers tissus biologiques (la chair) se développent rapidement.

L'ossification commence par la formation de tissus cartilagineux (cartilages) qui sont des tissus d'origine mésenchymateuse constitués de cellules, de fibres et de substance fondamentale. La majeure partie du squelette embryonnaire est tout d'abord constitué de ces tissus. Ce n'est qu'à la huitième semaine, que les premières cellules osseuses commencent seulement à remplacer les cartilages du squelette fœtal !

Par ailleurs, des muscles fonctionnent dès la septième semaine, mais nul besoin d'os ! L'embryon pèse alors environ deux grammes !

http://www.gyneobs.com/gyneobs/Developpement_foetal.html

 

Sur les abeilles

Dans la sourate "les abeilles", en 16, 68, il est écrit : "Ton seigneur a révélé à l'abeille : Prends demeure dans les montagnes, les arbres et dans ce que les hommes aménagent". Or, il existe des abeilles sauvages qui font leur nid dans la terre !

http://abeillessauvages.com/qui-sont-les-abeilles-sauvages-en-france/les-abeilles-solitaires/#sthash.Dv66KrJa.dpbs

En 16, 69, il est mentionné : "Puis mange de tous les fruits (..)". Or, l'abeille ne mange pas de fruit, mais du miel (élaboré à partir du nectar récolté parmi les fleurs des plantes mellifères de son environnement, ou avec du miellat) ainsi que du pollen ! L'abeille est ni une guêpe, ni un frelon ! Quelle énorme confusion !!

Pourtant, selon le Coran, "Allah sait tout ce qui est dans les cieux et sur la terre" (Cf. 5, 97 ; 49, 16), et Allah "est omniscient" (Cf. 2, 29 ; 2, 115 ; 2, 231 ; 2, 247 ; 2, 261 ; 2, 268 ; 2, 282 ; 3, 73 ; 4, 12 ; 4, 17 ; 4, 92 ; 4, 104 ; 4, 111 ; 4, 170 ; 4, 176 ; 5, 97 ; 6, 101 ; 8, 71 ; 8, 75 ; 9, 15 ; 9, 28 ; 9, 60 ; 9, 97 ; 9, 106 ; 9, 110 ; 9, 116 ; 22, 52 ; 24, 18 ; 24, 32 ; 24, 35 ; 24, 58 ; 24, 59 ; 24, 64 ; 29, 62 ; 31, 34 ; 33, 40 ; 33, 51 ; 42, 12 ; 48, 4 ; 49, 8 ; 49, 16 ; 60, 10 ; 57, 3 ; 58, 7 ; 64, 11 ; 76, 30.

 

Sur les bêtes et les oiseaux

Dans la sourate "les bestiaux", en 6, 38, Il est écrit : "Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté".

Or chez les animaux terrestres, il existe non seulement des espèces grégaires (par exemple, dans la famille des ruminants : la vache, le bison, le mouton, la chèvre, le chameau, le dromadaire, le renne, le buffle, les gazelles, l'oryx dont l'oryx d'Arabie, la plupart des antilopes, la girafe ; chez les non ruminants : le rhinocéros, l'éléphant, les porcins (le porc, le sanglier), le loup, le lapin, le lièvre ; dans la famille des rongeurs : les rats dont le rat des sables ou gerbille, le cabiai, la gerboise ; dans la famille des hyénidés : la hyène tachetée, dans la famille des herpestidés : la mangouste naine, la mangouste rayée, le suricate ; dans la famille des équidés : les zèbres, les chevaux et les ânes ; dans l'ordre des primates, de la famille des hominidés (1) : le gorille, le chimpanzé, l'orang-outan, le bonobo, et de la famille des cercopithécidés : le babouin, mais aussi des espèces non grégaires ou solitaires, comme dans la famille des félins (2) : le tigre, le léopard ou panthère dont le léopard d'Arabie, le lynx dont le lynx du désert, le puma, le jaguar, le chat des sables ; dans la famille des rongeurs : le hamster ; dans la famille des mustélidés : le glouton, la belette, le putois, la martre ; dans la famille des sciuridés : l'écureuil roux ; dans la famille des ursidés : l'ours, le panda géant ; dans la famille des hyénidés : la hyène rayée ; dans la famille des herpestidés : la mangouste à queue blanche ; dans l'ordre des reptiles : les tortues terrestres ; dans l'ordre des xénarthres : le paresseux, le tamanoir ou fourmilier géant, le tatou ; dans la famille des herpestidés : la mangouste svelte, la mangouste égyptienne ; dans la famille des canidés : le renard de Blanfort.

Par ailleurs, chez les oiseaux, il existe également non seulement des espèces grégaires, principalement les espèces aquatiques, divers passereaux (par exemple, les canards, les limicoles, les goélands, les flamants, les pingouins, l'étourneau, le martinet noir, le chardonneret), et les gallinacés (comme la poule), mais aussi des espèces solitaires, par exemple : la chouette effraie ou effraie des clochers, la chouette hulotte, la chouette de hadoram, le hibou, la chevêche, petit-duc, grand-duc (3), le colibri, le rouge-gorge familier, le pic épeiche, la mésange nonnette, la grive solitaire, le héron cendré, l'ibis de la Réunion ou solitaire de la Réunion (4), l'eider à duvet, le vautour oricou, le faucon crécerelle, la gélinotte huppée, l'outarde oubara, le bruant à gorge blanche, le moucherolle des saules, l'aigle (5), car ces oiseaux vivent seuls ou par deux pendant la période de reproduction !

 

(1) dont l'espèce humaine fait partie !

(2) Tous les félins sont solitaires à l'exception du lion qui vit en clan

(3) Toutes les espèces de la famille des strigidés sont solitaires en dehors de la période de reproduction.

(4) cet oiseau a disparu au début du XVIIIe siècle

(5) l'aigle royal reste seul avant sa maturité sexuelle, puis vit en couple vers l'âge de quatre ou cinq ans.

 

Les espèces citées dans le texte en couleur bleu, sont des espèces encore présentes de nos jours en Arabie Saoudite.

 

Sur la création de la Terre et des cieux

Dans la sourate "Les versets détaillés", en 41, 9-13, il est écrit : "(..) Celui qui a créé la Terre en deux jours (..) il lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours (.) Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours (.) Et nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes (étoiles) et l'avons protégé", et dans la sourate "Noé", en 71, 15, il est mentionné : "N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés ?". Dans la sourate,7, ce fut encore plus rapide : (..) c'est Allah, qui a créé les cieux et la Terre en six jours (..)". Or, ces récits sont totalement imaginaires, car il est prouvé scientifiquement que la formation de la Terre avec son atmosphère (terrestre) s'est effectuée selon un processus lent !

http://acces.ens-lyon.fr/acces/terre/limites/Temps/allee/comprendre/formation_terre

 

Sur les montagnes

Dans la sourate "Al-Hijr", en 16, 15, il est écrit : "Et il a implanté des montagnes immobiles dans la terre afin qu'elle ne branle pas en vous emportant avec elle (..)". Or c'est méconnaître la tectonique des plaques ! En effet, il a été prouvé scientifiquement le contraire, car c'est non pas le statisme, mais le dynamisme (il y a des déplacements), qui caractérise précisément la lithosphère terrestre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tectonique_des_plaques

 

Sur la menstruation

Dans la sourate "La vache", en 2, 222, il est mentionné : "Et ils t'interrogent sur la menstruation des femmes. Dis : C'est un mal ! (..)". Or, la menstruation est seulement la conséquence de la destruction de la couche interne de l'utérus en cas d'absence de fécondation ! Ce n'est donc pas un mal !!

 

9° Sur la côte de mailles

Dans la sourate "Saba", en 34, 10-11, il est mentionné : "Nous avons certes accordé à David une grâce à David (..) pour lui, nous avons amolli le fer, en lui disant : Fabrique des côtes de mailles complètes et mesure bien les mailles (..)". Or, il impossible que le roi David ait pu fabriqué des côtes de mailles vers l'an -1000 avant notre ère, car ce vêtement n'est pas apparu avant l'an - 800 avant notre ère, et fut confectionné à l'origine par les celtes et non les israélites !

 

10° Sur le cri de l'âne

Dans la sourate "Luqman", en 31, 19, il est écrit : "(..) la plus détestée des voix, c'est bien la voix des ânes". Or, le braiment est certes bruyant, mais il n'est en rien détestable ! Quelle ânerie de dénigrer le cri de l'âne !!

 

11° Sur la mention du Messager, du Prophète illettré [Muhammad] dans la Torah

Dans la sourate "Al A'raf", en 7, 157, il est écrit : "Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit chez eux dans la Torah et l'Évangile". Or, le nom de Muhammad ne figure ni dans les cinq livres de la Torah, ni dans les quatre Évangiles !

En ce qui concerne la mention supposée de Muhammad ou du pseudonyme Ahmad (Ahmed) , voir l'article "La vérité sur le Coran", (3) Ahmed, litt. «le (très) glorieux». Pseudonyme de Muhammad (Mahomet) :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-les-fausses-revelations-77065682.html

 

 

Conclusion :

 

Onze erreurs ont été relevées dans le Coran. Or, il est affirmé, en 16, 89, que le Livre est "un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide", et en 4, 105 que c'est "le Livre avec la vérité". Comment se fait-il dès lors que des erreurs flagrantes figurent dans le Coran ?

 

 

II° Les mensonges de la vulgate coranique :

 

1° Le Coran (Cf. 46, 12) stipule que "le livre de Musa ( en hébreu Mochè, Moïse) était un exemple et une miséricorde", et que le Coran "en affirme la vérité". Or il est possible d'apporter les preuves de l'inexactitude historique des premiers livres de la Bible hébraïque : la Torah ! Pour s'en convaincre (c'est prouvé et vérifiable), veuillez cliquer sur le lien suivant :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-la-thora-sur-les-livres-du-pentateuque-genese-exode-et-levitique-125533418.html

 

Par ailleurs, il est écrit, en 5, 46 : "(..) l'Évangile, où il y a guide et lumière (..)". Or lequel des livres contient la vérité quand on sait que le Nouveau Testament et l'Ancien Testament se contredisent en de nombreux versets ?

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-sur-les-contradictions-entre-le-nouveau-testament-et-l-ancien-testament-122000877.html

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-sur-les-contradictions-entre-le-nouveau-testament-et-l-ancien-testament-125492418.html

 

Le mensonge de l'abrogation. Sur la mauvaise interprétation du verset 106 de la sourate 2 :

http://ksar.tk/le-coran/de-fausses-accusations-envers-le-coran/le-mensonge-de-labrogation-dans-le-coran/

 

3° Sur le mensonge de la non crucifixion du prophète Jésus, versets 157 et 158 de la sourate 4 :

Voici quelques preuves de la crucifixion de Jésus de Nazareth :

Flavius Josèphe (37 - 97 ap. J.C.), Prêtre, pharisien et historien juif, il écrivit, dans Antiquités Juives, en 93 : "...Jésus, qui était un homme sage, .. Des chefs de notre nation l'ayant accusé devant Pilate, celui-ci le fit crucifier... Il leur apparut vivant et ressuscité le troisième jour..." (Cf. Antiquités Juives 18.3.3)

Le Manuscrit Syriaque n° 14658 du British Muséum (date de 73 environ) est une lettre envoyée par un Syrien nommé Mara Bar-Serapion, à son fils Serapion. Alors qu'il est en prison, il encouragea son fils à poursuivre la sagesse, soulignant que ceux qui ont persécuté les sages ont eu des problèmes. Il prend comme exemple les morts de Socrate, Pythagore et Christ. À propos du Christ, il dit : "... quel avantage les Juifs ont-ils gagné à exécuter leur roi sage ? Leur royaume fut anéanti peu après..."

Cornélius Tacite (vers 55 - vers 119 ap. J.C.), historien, écrivit : "le nom de chrétien leur vient du nom de Christ, qui fut condamné au bois sous le règne de Tibère, par le procureur Ponce Pilate, ..." (Cf. Annales, 15.44)

Lucien de Samosate (125 - 192 ap. J.C.), écrivain, parla de Jésus, le Christ, comme : "Celui qui est honoré en Palestine, où il fut mis en croix pour avoir introduit ce nouveau culte parmi les hommes... Le premier législateur [des chrétiens] les a encore persuadés qu'ils sont tous frères. Dès qu'ils ont une fois changé de culte, ils renoncent aux dieux des Grecs, et adorent le sophiste crucifié dont ils suivent les lois." (Cf. Mort de Pérégrinus, paragraphe 11-13)

Celse, philosophe, dans Discours véritable, écrivit : "Son supplice a eu tout le monde pour témoin..." (Cf. Discours véritable, Celse, p. 19, e-book Arbre d'Or, Genève, 2007)

http://www.arbredor.com/ebooks/DiscoursVeritable.pdf

Jules l'Africain, auteur chrétien des années 220, cita Thallus (Historien païen dont les écrits qui datent de 52 sont perdus), à propos de l'obscurité qui a eu lieu lors de la crucifixion de Jésus : "Thallus, au troisième livre de son Histoire, explique cette obscurité par une éclipse, ce qui me parait inacceptable !".

 

La vérité sur la crucifixion de Jésus de Nazareth :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-les-stigmatises-stigmates-authentiques-et-supercherie-105490633.html

 

4° Sur l'arabe classique, la langue actuelle du Coran :

À la lecture du Coran, le Livre est descendu "en arabe" (13, 37), en langue arabe (46, 13), en une langue arabe (très) claire" (26, 195). C'est "un Coran arabe" (41, 3 ; 42, 7 ; 43, 3), un Coran en arabe (12, 2 : 20, 113) qui fut fait.

Cela ne fait aucun doute, "Si nous avions fait un Coran en une autre langue que l'arabe, ils auraient dit : pourquoi n'ont-ils pas été exposés clairement ?" (41, 44). "Un Coran arabe dénué de tortuosité" (39, 28), car "ce texte est en claire langue arabe (16, 103).

"En vérité, le Coran a été révélé dans le dialecte du Hedjaz (..) le parler de La Mecque (..) pratiqué par Le Prophète". (Ibid p. 19)

En effet, Muhammad naquit au sein de la tribu des Kuraychites (membres de la tribu de Kuraych) à Makka (La Mecque).

Le quatrième calife, 'Uthmân (1), "ordonna aussi que les commentaires et les explications du Coran fussent toujours écrits dans le dialecte du Hedjaz qui avait servi à la composition de ce livre (..) c'est sur la foi de Mahommet lui-même qu'on a vanté l'élégance du langage dans lequel il a été écrit (..)". (Cf. Dictionnaire de la conversation et de la lecture, tome XVII, p. 170, Belin-Mandar Libraire, Paris, 1835)

(1) Sur 'Uthmân :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-les-fausses-revelations-77065682.html

 

"C'est une langue (..) destinée à maintenir les larges masses populaires méprisées et exploitées dans l'ignorance et dans la soumission. Dans les pays conquis sous couvert de l'Islam, elle a été également un instrument de colonisation, un instrument de domination. Et pour la soustraire à toute interrogation et à toute discussion, l'aristocratie mecquoise s'est empressée d'en faire audacieusement et habilement la langue du Coran, la langue sacrée, la langue de Dieu". (Cf. Réflexion sur la langue arabe classique, Rachid Ali Yahia, p. 14, Éditions Achab, Tizi-Ouzou, Éditions L'Harmattan, Paris, 2010)

 

5° Le Coran affirme guider "vers ce qu'il y a de plus droit " (Cf. 17, 9). Or, nombreux sont les versets où le défaut d'équité semble être la règle ; voir ces versets au 43° "Allah est-il injuste avec les gens qui ne croient pas, avec les femmes ?" de l'article :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2016/09/les-contradictions-du-coran-suite.html

et voir également :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-le-coran-et-sur-l-alcoran-suite-117813179.html

 

6° Le Coran affirme qu'il est "le Livre qui dit la vérité" (Cf. 23, 62), "avec la vérité il est descendu" (Cf. 17, 105). En effet, il est écrit en 2, 176;213 : "(..) c'est avec la vérité qu'Allah a fait descendre le Livre (..)" ; "(..) le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences (..)", en 3, 3, en 4, 105 et 5, 48 : "(..) le Livre avec la vérité (..)", et en 57, 16 : "(..) ce qui est descendu [le Coran] de la vérité (..). Or, le Coran comporte des erreurs (Cf. I°), de nombreux versets mensongers (Cf. II°), ainsi que des récits imaginaires (Cf. III) !  Si  Allah "dit la vérité" (Cf. 3, 95 ; 33, 4), que cette vérité vient de lui (Cf. 2, 144 : 2, 147 ; 2, 149 ;  3, 30 ; 6, 114 ; 10, 108 ; 11, 17 ; 18, 29 ; 32, 3 ; 47, 2-3), qu'Il "a fait descendre le Livre" avec la vérité (Cf. 2, 176 et 6, 114), comment se fait-il que le Coran, Livre qui "guide vers la vérité" (Cf. 46, 30), contienne des inexactitudes ? Si le Livre est "d'une parfaite droiture" (Cf. 18, 2), pourquoi est-il émaillé de mensonges ?  Or, le Coran affirme, en 12, 111 : "Ce n'est point là un récit fabriqué (..) c'est au contraire (..) un exposé détaillé de toutes choses".

L'Islam qui, selon le Coran, est "la religion de la vérité" (Cf. 9, 29 ; 9, 33 ; 48, 28 ; 61, 9), "la religion de droiture" (Cf. 30, 30 ; 30,43 ; 98, 5) placée "au-dessus de toute autre religion" (Cf. 61, 9), ne serait-elle pas, en réalité, une religion de fausseté et de mensonge ? 

 

7° Le Coran affirme qu'Allah juge en toute équité, qu'il est même "le Mainteneur de la justice" (Cf. 3, 18). En effet, il est mentionné en 6, 115 : "Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité (..)", en 40, 20 : "Et Allah juge en toute équité (..)". Or, le Coran comporte de nombreux versets où l'injustice est flagrante surtout à l'égard de ceux qui ne croient pas, mais également à l'endroit des femmes ! Voir ces versets au 2° "Sur les parties ajoutées du Coran originel. Les versets et les sourates ajoutés de la Vulgate" de l'article :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-le-coran-et-sur-l-alcoran-suite-117813179.html

Puisque le Seigneur "a commandé l'équité" (Cf. 7, 29), qu'il guide vers le "chemin droit" (Cf. 2, 213 ; 4, 175 ; 5, 16), pourquoi le Coran comporte-t-il autant d'injustices, en particulier à l'encontre de ceux qui ne professent pas l'Islam ?

 

 

III° Les fables, les récits imaginaires de la vulgate coranique :

 

Voir l'article spécifique en cliquant sur le lien suivant :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2016/11/les-fables-et-les-incongruites-du-coran.html

 

 

Sur la magie dans le Coran :

https://books.google.fr/books?id=1k4mNoUy5QMC&pg=PA26&lpg=PA26&dq=al-saharat+les+magiciens&source=bl&ots=iCzDGjeCq0&sig=FrpQyxJkqXuaPITU8YhhqD7BzLk&hl=fr&sa=X&ved=0CCMQ6AEwAGoVChMIpcLgkY-4xwIVBVUaCh1zRwOm#v=onepage&q=al-saharat%20les%20magiciens&f=false

https://books.google.fr/books?id=6f5Eg7gFf3sC&pg=PA512&lpg=PA512&dq=sourate+113+sorci%C3%A8res+l%C3%A9gende&source=bl&ots=uKVUAz2eok&sig=_ASBwRXXcORM-63Cx8CPUhIkJvE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwicnJ6ihb_PAhWJbj4KHe-1AggQ6AEIHDAA#v=onepage&q=sourate%20113%20sorci%C3%A8res%20l%C3%A9gende&f=false

 

Par exemple, dans la sourate 113 où il est mentionné aux versets 3 et 4 : "contre le mal de l'obscurité quand elle s'approfondit, contre le mal de celles [les sorcières] qui soufflent sur les nœuds".

 

Conclusion sur les fables dans le Coran:

Certains versets donnent une description fausse de la vérité, parce que,"orner la vérité par des fables, c'est en effet la défigurer". (Cf. Les rêveries du promeneur solitaire, J.-J. Rousseau, p. 370, Chez A. Belin Imprimeur-Éditeur, Paris, 1817)

 

 

IV° Sur les sourates post-Hégire : Parole de Dieu ou délires de structure paranoïaque ?

 

L'examen attentif des sourates post-Hégire dans le cadre d'une étude psychopathologique permet d'envisager avec une grande probabilité que l'auteur supposé ait pu souffrir de psychose, puisqu'il a vraisemblablement été atteint de troubles psychotiques, plus précisément de schizophrénie de type paranoïde, une maladie psychiatrique grave caractérisée par des idées délirantes (1) et des hallucinations. L'auteur des sourates médinoises aurait également souffert de quérulence (2) sur un fond de personnalité narcissique.

 

Dans la sourate 8, il est écrit, au verset 30 : "Le moment où les mécréants complotaient contre toi pour t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotaient (..)". Voici un exemple significatif du sentiment de persécution dont souffrit Muhammad. La déformation de la réalité des autres exalta son esprit de vengeance par des projets d'actions punitives et préventives, et son manque de raison le fit passer à l'acte !

 

Non seulement Muhammad est persuadé être l'élu de Dieu, mais en plus il s'attribut des qualificatifs qui sont, en principe, l'apanage d'Allah. Il est ainsi mentionné en 9, 128 : "Certes, un messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèse lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants".

Une fausse humilité n'est que le masque d'une vanité excessive.

Il faut être bien vaniteux pour prétendre avoir des qualités qu'en réalité on ne possède pas !

 

Dans un état d'exaltation, Muhammad s'imagina être plus idéaliste que les autres, le seul vrai idéaliste de son temps, le plus parfait et même infailliblement le dernier prophète. Il fut persuadé être le plus aimé, le plus vertueux des serviteurs de Dieu.

L'exaltation vaniteuse de son sentiment de supériorité le fit dévaloriser et accuser les autres (3) . Son délire des grandeurs le fit devenir le grand accusateur des mécréants, le juge suprême qui les condamne en leur annonçant un "châtiment douloureux" (4). Il voulut impérativement en imposer aux autres !

Pour satisfaire son imagination exaltée et arriver à ses fins, il ne recula devant aucun moyen de réalisation, fût-ce la violence. En effet, après avoir user de tromperie en tenant des propos mensongers, voyant que certaines communautés refusaient de se convertir, il utilisa la force pour contraindre les tribus réfractaires à livrer leurs biens et à immigrer, allant même jusqu'à donner l'ordre d'exterminer les hommes de la tribu juive des Banû Kurayza en les décapitant.

 

(1) "(..) les délires, chez les paranoïaques, ouvrent à l'acuité d'esprit et à l'imagination de ces malades un champ d'action dont ils ne trouveraient pas facilement l'équivalent ailleurs. (Inhibition, symptôme et angoisse, Sigmund Freud, p.8, Megapsy.com)

(2) Délire de revendication

(3) Cette dévalorisation accusatrice d'autrui s'exprime dans de nombreux versets du Coran

(4) Cette condamnation est 61 fois mentionnée dans le Coran. Sa haine exaltée contre les mécréants, coupables de ne pas adhérer à ses préceptes religieux, fut particulièrement exacerbée.

 

http://www.institutsmq.qc.ca/en/maladies-mentales/troubles-psychotiques/index.html

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_814_delires.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Qu%C3%A9rulence

http://callways.com/pervers-narcissique.shtml

http://liensutiles.forumactif.com/t9817-dossier-pervers-narcissique


 

On comprend mieux ainsi les nombreux actes violents et injustes, les actes atroces perpétrés qui se sont reproduits de l'an 623 à l'an 633. Dès 617, soit avant l'Hégire, lors de la sanglante bataille de Bu'ath, il fut décidé de massacrer les ennemis ; les hommes furent décapités et les femmes avec leurs enfants furent réduits en esclavage !

 

"Car l'insensé profère des folies. Et son cœur s'adonne au mal, pour commettre l'impiété, et dire des faussetés contre l'Éternel, pour laisser à vide l'âme de celui qui a faim; et enlever le breuvage de celui qui a soif." (Cf. Isaïe 32, 6)

 

Muhammad, expert en manipulation et en falsification de la vérité, pour se prémunir contre toute accusation de mensonge de la part de ceux qui douteraient de la véracité du récit des versets coraniques, fit écrire par ses scribes : "Tu n'es pas par la grâce de ton Seigneur, un possédé (..) tu es certes, d'une moralité imminente. Tu verras et ils verront qui d'entre vous a perdu la raison" ; "(..) quand ils entendent le Coran, ils disent : Il est certes fou !". (Cf. Coran 68, 2-7;51).

Les nombreuses contradictions rencontrées dans le Coran peuvent trouver leur explication dans son imagination exaltée. Le souci de se justifier est rapidement     devenu chez lui une idée fixe.

"La fausse justification motive faussement les actions : elle veut faire passer le pervers pour le sublime (..) elle se meut à l'aide de conclusions et de valorisations, mais qui sont dépourvues de toute cohérence. Elle ne juge pas, elle préjuge. Elle ne produit pas des arguments objectifs, mais des arguties faussement justificatrices" (Cf. Psychologie de la motivation, Paul Diel, p. 95;97, Petite bibliothèque Payot, Paris, 1970)

 

 

Certaines personnes parmi l'auditoire de Muhammad avaient constaté l'anormalité de son comportement : "Et ils disent : ô toi sur qui on a fait descendre le Coran, tu es certainement fou !" (Cf. Coran 15, 6) ; "(..) quand ils entendent le Coran, ils disent : Il est certes fou !" (Cf. Coran 68, 51). 

 

 

"La parole impie du méchant résonne au fond de mon cœur ; la crainte de Dieu n'est pas dans ses yeux, car il se flatte à ses propres yeux, pour consommer son iniquité et assouvir sa haine. Les paroles de sa bouche sont fausses et trompeuses ; il renonce à agir avec sagesse, à faire le bien. Il médite l'injustice sur sa couche, il se tient sur une voie qui n'est pas bonne, il ne repousse pas le mal" (Cf. Psaumes 36, 2-5)

 

 

V° Commentaires critiques sur le Coran :

 

"Il est vrai que les contradictions, les absurdités, les anachronismes, sont répandus en foule dans ce livre. On y voit surtout une ignorance profonde de la physique la plus simple et la plus connue. C'est là la pierre de touche des livres que les fausses religions prétendent écrits par la divinité ; car Dieu n'est ni absurde, ni ignorant, mais le peuple, qui ne voit pas ces fautes, les adore, et les imams emploient un déluge de paroles pour les pallier." (Cf. Œuvres complètes de Voltaire, Essai sur les mœurs, tome troisième, ch. VII, p. 99, cher Furner Libraire-Éditeur, Paris, 1835)

 

"Il [Muhammad] était remarquable par certaines particularités physiologiques ou mêmes pathologiques. Il tenait, à l'occasion, des propos étranges et qui, pour la multitude, évoquaient assez bien certaines phrases célèbres (..) il persécutait ouvertement les autres religions (..) les peuples crédules sont toujours éblouis par la ferveur religieuse, même quand elle les menace de les opprimer" (Cf. Positions françaises, Georges Duhamel, p.146, Éd. Mercure de France, Paris, 1940).

 

http://www.postedeveille.ca/2011/11/l-islam-est-la-tromperie-la-plus-reussie-de-l-histoire-de-l-humanite.html

https://remmm.revues.org/7054

 

"À mon avis, cet être impie [Muhammad] n'appartenait pas à une très haute antiquité ; mais je n'ai pas d'autres raisons de le croire que celle de n'avoir jamais trouvé personne, parmi les docteurs de l'Église, qui ait écrit contre son infamie. (..) on ne court aucun risque à mal chanter d'un homme dont la malignité surpasse tout ce qu'on en dira de plus mauvais (..)".

(Cf. Pays d'Islam et Monde Latin Xe - XIIIe  siècle, p. 71 (traduction de M. Garand), paroles de Guibert de Nogent (né vers 1055, décédé vers 1125), Abbé de Nogent, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 2000).

 

 

Conclusion

 

"Voici, dit l'Éternel, j'en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, qui les racontent, et qui égarent mon peuple, par leurs mensonges et par leurs balivernes. Je ne les ai pas envoyés, je ne leur ai rien ordonné ! Et ils ne sont d'aucune utilité à ce peuple." (Cf. Jérémy, 23,32)

 

"Gardez-vous des faux prophètes. ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons (..) un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits (..) ?" (Cf. Évangile selon Matthieu, 7, 15-20)

 

"(..) les erreurs superstitieuses sont les plus funestes, parce qu'elles trompent toutes les sources de la raison, et que leur fatal enthousiasme instruit à commettre le crime sans remords". (Cf. Condorcet, , Œuvres complètes de VoltaireVie de Voltaire, p. 58, cher Furner Libraire-Éditeur, Paris, 1835)

 

 

Article dédié à la poétesse Asma' Bint Marwan et aux poètes Ka'b ibn al-Ashraf, Al-Nader, Abu Afak, 'Abdullah ibn Khatal, tous décapités.

 

 

Sur les parties censurées du Coran originel et les versets ajoutés de la Vulgate :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-le-coran-et-sur-l-alcoran-suite-117813179.html

 

Les contradictions du Coran :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2015/08/les-contradictions-du-coran.html

 

La vérité sur le Coran :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-les-fausses-revelations-77065682.html

 

- Le Coran réformé : les versets authentiques

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2017/08/le-coran-reforme-les-versets-authentiques.html

 

 

Article rédigé par Pascal Bourdaloue

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Bourdaloue - dans sur la vérité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • : La véritable Parole de l'Éternel, le Très-Haut, le Miséricordieux. La vérité sur la Torah, sur les Évangiles et le Coran. Les contradictions dans les Écritures. La vérité sur les stigmatisés. Fausses révélations et paroles mensongères. Le véritable nom de Jésus de Nazareth. La vraie salutation angélique. Le véritable "Notre Père" enseigné par Jésus à ses disciples. Voies jacquaires (albums). Sur Louis IX et autres serviteurs de Dieu. Poèmes. Faits de société.
  • Contact

Recherche