Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 09:36

Les contradictions entre le livre Genèse de la Torah (Tawra) et le Coran (Kur'an) :

 

- Qui tenta au sujet de l'arbre de la connaissance ?

Les versets 1 et 4 du chapitre 3 du livre Genèse sont en contradiction avec le verset 120 de la sourate 20. En effet, il est écrit en Genèse 3, 1;4 : "Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs (..) Il dit (..) Alors le serpent dit (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 20, 120 : "Puis le diable le tenta en disant (..) ".

 

- Tous les fils de Noé entrèrent-ils dans l'Arche ?

Le verset 7 du chapitre 7 du livre Genèse est en contradiction avec le verset 43 de la sourate 11. En effet, il est écrit en Genèse 7, 7 : "Et Noé entra dans l'Arche avec ses fils (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 11, 43 : "(..) et le fils fut alors du nombre des noyés".

 

- Où l'Arche s'arrêta-t-elle ?

Le verset 4 du chapitre 8 du livre Genèse est en contradiction avec le verset 44 de la sourate 11. En effet, il est écrit en Genèse 8, 4 : "(..) l'Arche s'arrêta sur les montagnes d'Ararat". En revanche, il est mentionné en Coran 11, 44 : "(..) l'Arche s'installa sur le Djoudi (..) ".

 

- Qui fut le père d'Avra(ha)m ?

Le verset 26 du chapitre 11 du livre Genèse est en contradiction avec le verset 74 de la sourate 6. En effet, il est écrit en Genèse 11, 26 : "Tèra'h (..) engendra Avram ". En revanche, il est mentionné en Coran 6, 74 : "(..) Ibrahim dit à son père 'Azar(..) ".

 

- Combien de fils eut Avra(ha)m ('Ibrahim) ?

Les versets 1 et 2 du chapitre 25 du livre Genèse sont en contradiction avec le verset 39 de la sourate 14.  

En effet, selon la Torah,  Abraham eut huit fils !. Le premier-né, Ismaël, fut engendré avec Agar, la servante égyptienne de sa femme Saraï (Sara).(Cf. Genèse 16, 15 ; 17, 26 ; 21, 9-11))

Puis Abraham engendra Isaac avec Saraï. Enfin, Abraham prit une femme nommée Ketoura qui donna naissance à Zimran, Jokschan, Medan, Madian, Jischbak et Schuach (Cf. Genèse 25, 1-2)

En revanche, selon le Coran, il eut deux fils, car il est mentionné en 14, 39 : "Louange à Allah qui (..) m'a donné 'Isma'il (Ismaël) et 'Ishaq (Issac)".

 

- Où vécut Avra(ha)m ('Ibrahim)?

Le verset 18 du chapitre 13 du livre Genèse est en contradiction avec le verset 97 de la sourate 3. En effet, il est écrit en Genèse, en 11, 31 : "Ils sortirent ensemble d'Our (Ur) Kasdim (en Chaldée), pour aller au pays de Kéna'an. Ils vinrent jusqu'à 'haran, et ils y habitèrent (..)", en 12, 5-10 : "(..) Ils partirent pour aller dans le pays de Kéna'an, et ils arrivèrent au pays de Kéna'an", Avram parcouru le pays jusqu'au lieu nommé Sékèm  (..) Avram bâtit là un autel à l'Éternel (..) Il se transporta de là vers la montagne, à l'orient de Béyt-Él (situé au Nord de Yérushalayim, Jérusalem, autrefois connu sous le nom de L(o)uz), et il dressa ses tentes (..) Avram descendit en Égypte", en 13, 1;3 : Avram remonta d'Égypte (..) jusqu'à Béyt-Él, jusqu'au lieu où était sa tente, entre Béyt-Él et Ha'aï (..)", en 13, 12 : "Avram habita dans le pays de Kéna'an (..)", en 13, 18 : "Avram leva ses tentes, et vint habiter (..) près d'Hèvron (..)", en 20, 1 : "Avraham (..) s'établit entre Qadésh et Schour (Schur), et fit un séjour à Gérar (.)", en 21, 34 : Avraham séjourna longtemps dans le pays des Pélistim (Philistins) (situé au sud-ouest de Kéna'an). On ne trouve nulle trace d'un passage d'Abra(ha)m, appelé Avram l'hébreu (Avram ha-'Ivri) (Cf. 14, 13) en un lieu nommé Makka !

En revanche, il est mentionné en Coran 48, 24 : "(..) dans la Vallée de Makka (La Mecque)   (..) ".

Le Coran ne révèle pas clairement l'existence d'une « ville de La Mecque », mais cite, en 6, 92 et en 42, 7, une « Mère des cités » ('Umm al-qura). La seule mention de « La Mecque » (Makka)  est celle d’une « vallée de La Mecque », en 48, 24 (Cf. ci-dessus). Le Coran relate aussi un lieu nommé "Bakka", en 3.96 : "La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka bénie (Mubaraka)".

En langue arabe, en phonétique, "Bakka" signifie "les pleurs", "les larmes" ou "la tristesse", en référence à un lieu où se serait déroulé une catastrophe), En langue hébraïque, en phonétique, "Bak(o)ut" signifie également "pleurs". La racine BK d'origine sémitique est commune aux deux langues, et renvoie à l'idée de dévastation, de destruction.

Dans le livre des Psaumes, en 84, 7, il est fait mention d'une "vallée de Bakha" mais sans relation aucune avec Abraham !

Dans la sourate 'Ibrahim du Kur'an, en 14, 37, Abraham parle d'une "vallée sans agriculture" : "(..) j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée stérile, près de ta Maison sacrée (Baytik al-muharram).

En 5, 97, il est mentionné : "Allah a institué la Ka'aba, la Maison sacrée (al-Bayt al-haram), comme un lieu de rassemblement pour les gens (..)". Hormis les versets 95 et 97 de la sourate 5 (cette sourate médinoise est tardive), on ne trouve aucune autre mention de "Ka'aba" dans le Qur'an.

En 22, 26;29;33, il est écrit : (..) nous indiquâmes pour 'Ibrahim le lieu de la Maison (al- Bayt) (..)" ; "(..) de l'antique Maison (al-Bayt al-'atiq) (..)", mais sans que la "Ka'aba" soit nommée explicitement.

En 2, 125;127, nous pouvons lire : "(..) quand nous fîmes de la Maison (al-Bayt) (..) ce lieu où 'Ibrahim se tint debout (..)" ; "

 

http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/Aux_origines_de_La_Mecque_le_regard_de_l_historien.asp

 

- Quel fils Avraham ('Ibrahim) présenta-t-il en sacrifice ?

Les versets 2 à 9 du chapitre 22 du livre Genèse sont en contradiction avec le verset 102 de la sourate 37. En effet, il est écrit en Genèse 22, 2-9 : "Dieu dit : « Prends ton fils (..) Yits'haq (Isaac) (..) et là offre-le en holocauste (..)». Il lia son fils Yits'haq, et le mit sur l'autel (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 37, 102 : "(..) ['Ibrahim] dit : « ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler(..) ['Isma'il] dit : « ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé (..)".

Dans le Coran, ce n'est pas 'Ishaq (Isaac) ! 

 

- Qui eut l'idée d'envoyer Yosséf (Yusuf) voir ses frères ?

Les versets 13 et 14 du chapitre 37 du livre Genèse sont en contradiction avec les versets 11 et 12 de la sourate 12. En effet, il est écrit en Genèse 37, 13-14 : "Yisraél (Ya'aqov,Ya'qub) dit à Yosséf : (..) Viens, je veux t'envoyer vers eux [les frères] (..) Va, je te prie, et vois si tes frères (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 12, 11-12 : "Ils [les frères] dirent (..) Envoie-le demain avec nous (..) ".

Voir  à ce sujet, l'article (au 2° "versets ajoutés à la Vulgate" suivant : 

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-le-coran-et-sur-l-alcoran-suite-117813179.html

 

- Qui fit remonter Yosséf (Yusuf) du puits  ?

Le verset 28 du chapitre 37 du livre Genèse est en contradiction avec le verset 18 de la sourate 12. En effet, il est écrit en Genèse 37, 28 : "(..) ils [les frères]  tirèrent et firent remonter Yosséf hors de la citerne". En revanche, il est mentionné en Coran 12, 18 : "(..) Ils [les caravaniers] envoyèrent leur chercheur d'eau (..) Il dit : Bonne nouvelle ! Voilà un garçon !(..)".

 

-  Yosséf (Yusuf) fut-il vendu contre des drachmes ou contre des sicles ?

Le verset 28 du chapitre 37 du livre Genèse est en contradiction avec le verset 20 de la sourate 12. En effet, il est écrit en Genèse 37, 28 : "(..) pour vingt sicles d'argent (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 12, 20 : "(..) pour quelques drachmes comptés (..)".

 

- Que dit Ya'aqov (Ya'qub) quand il vit la tunique de Yosséf (Yusuf)   ?

Le verset 33 du chapitre 37 du livre Genèse est en contradiction avec le verset 19 de la sourate 12. En effet, il est écrit en Genèse 37, 33 : "C'est la tunique de mon fils ! Une bête féroce l'a dévoré ! Yosséf a ét mis en pièces !". En revanche, il est mentionné en Coran 12, 18 : "Vos âmes, plutôt, vous on suggéré quelque chose... qu'une belle patience ! C'est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous racontez".

 

- Sur la scène entre Yosséf (Yusuf) et la femme de son maître

Les versets 12 et 13 du chapitre 39 du livre Genèse sont en contradiction avec les versets 25 à 28 de la sourate 12. En effet, il est écrit en Genèse 39, 12-13 : "elle le saisit par son vêtement (..) Il lui laissa son vêtement dans la main (..) Lorsqu'elle vit qu'il lui avait laissé son vêtement dans la main (..) ". En revanche, il est mentionné en Coran 12, 25-28 : "(..) elle lui déchira sa tunique par derrière (..) la tunique déchirée par derrière (..)".

 

- Quels furent les propos de Yosséf (Yusuf) au sujet du jeune frère ? Ses frères furent-ils libres ?

Les versets 15 et 16 du chapitre 42 du livre Genèse sont en contradiction avec les versets 59 à 63 de la sourate 12. En effet, il est écrit en Genèse 42, 15-16 : "(..) vous ne sortirez pas d'ici que votre jeune frère ne soit venu. Envoyez l'un de vous pour chercher votre frère, et vous, restez prisonniers (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 12, 59-63 : "(..) Amenez-moi un frère (..) Et si vous [les frères] ne me l'amenez pas (..) lorsqu'ils revinrent à leur père (..)".

 

Les contradictions entre le livre Exode de la Torah (Tawra) et le Coran (Kur'an) :

 

- Où Mochè (Mûsa) fut-il appelé par Dieu ?

Les versets 1 et 4 du chapitre 3 du livre Exode sont en contradiction avec le verset 16 de la sourate 79.

En effet, il est écrit, en Exode 3, 1 : "Mochè (..) vint à la montagne de Dieu, à 'Horév", et 3, 4(..) Dieu l'appela du milieu du buisson, et lui dit : "« Mochè ! Mochè !»", alors qu'il est mentionné, dans le Coran, en 79, 16 : "Quand son Seigneur l'appela dans Tuwa, la vallée sanctifiée". 

 

- Quel fut le nombre des plaies d'Égypte ? 

Le verset 20 du chapitre 7, les versets 2, 13, 20 du chapitre 8, les versets 6, 10 et 25 du chapitre 9, les versets 14 et 22 du chapitre 10 et le verset 29 du chapitre 12 de Exode sont en contradiction avec les versets 130 et 133 de la sourate 7. En effet, selon la Torah, il y eut dix plaies d'Égypte, comme il est écrit en Exode, en 7, 20 : "(..) les eaux des fleuves furent changées en sang", en 8, 2;13;20 : "(..) les grenouilles montèrent et couvrirent le pays d'Égypte" ; "(..) la poussière de la terre.(..) fut changée en poux sur les hommes et les animaux" ; "(..) tout le pays d'Égypte fut dévasté par les mouches", en 9, 6;10;25 : "(..) Tous les troupeaux des Égyptiens périrent (..)" ; "(..) sur les hommes et sur les animaux des furoncles formés par une éruptions de pustules" ; "La grêle frappa dans tous le pays d'Égypte (..)", en 10, 14;22 : "Les sauterelles montèrent sur le pays d'Égypte (..)" ; "(..) il y eut d'épaisses ténèbres dans tout le pays d'Égypte", et en 12, 29 ; "(..) l'Éternel frappa tous les premiers-nés dans le pays d'Égypte". En revanche, dans le Coran, il figure seulement sept plaies, comme il est mentionné  7, 130;133 : "Nous avons éprouvé les gens de Pharaon par des années de disette et par une diminution des fruits (..)" ; "Et nous avons alors envoyé sur eux l'inondation, les sauterelles, les poux, les grenouilles et le sang, comme signes explicites (..)".

 

- Quiconque peut-il être puni pour le péché de ses proches parents ?

 En effet, en Exode 20, 5 et 34, 7, il est mentionné que l'Éternel punit "l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième génération et à la quatrième génération", alors qu'en Coran 17, 15, il est écrit : "«(..) quiconque s'égare, ne s'égare qu'à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d'autrui »".

Sur cette question, deux versets du livre Deutéronome de la Torah se contredisent (Cf. lien ci-dessous, 4° Les contradictions du livre Deutéronome)

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2016/08/les-contradictions-des-livres-de-la-torah.html

 

- Est-il permis de piller une maison inhabitée ?

En effet, en Exode 20, 17, il est mentionné : "« Et tu n'auras pas de visée sur la maison de ton prochain »", alors qu'en Coran 24, 29, il est écrit : "Nul grief contre vous à entrer dans des maisons inhabitées où se trouve un bien pour vous".

 

 

Les contradictions entre le livre Lévitique de la Torah (Tawra) et le Coran (Kur'an) :

 

- Quelle est la peine infligée aux fornicateurs et aux fornicatrices ?

Le verset 10 du chapitre 20 de Lévitique est en contradiction avec le verset 2 de la sourate 24. En effet, il est écrit en Lévitique 20, 10 : "(..) l'homme et la femme adultères seront punis de mort (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 24, 2 : "La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet (..)".

 

Or le Coran prétend, à de nombreuses reprises, dans différentes sourates, être un "Rappel" des livres antérieurs, alors que plusieurs de ses versets ne sont pas conformes à la Torah !

En effet, nous pouvons lire dans le Coran :

En 3, 3 : "Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les livres les Livres descendus avant lui. Et il fit descendre la Torah (..)".

En 5, 48 : "(..) nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer ce qui était avant lui (..)".

En 6, 90;92 : "C'est un rappel à l'intention de tout l'Univers (..)" ; "Voici un Livre béni que nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui (..)".

En 7, 2;63 et 69 : "C'est un Livre qui t'a été descendu (..) un rappel aux croyants" ; "(..) qu'un rappel vous vient de votre Seigneur (..) pour qu'il vous avertisse (..)".

En 10, 37 : "Ce Coran (..) c'est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui (..)".

En 12, 104 : "Ce n'est là qu'un rappel adressé à l'Univers".

En 18, 28 : Et n'obéis pas à celui dont nous avons rendu le cœur inattentif à notre rappel (..)".

En 20, 3;99;124 : "(..) ce n'est qu'un rappel pour celui qui redoute" ; "C'est bien un rappel de notre part que nous t'avons apporté" ; "Et quiconque se détourne de mon rappel (..)".

En 21, 10;36.42;50.84 : "Nous avons assurément fait descendre vers vous un livre où se trouve votre rappel (..)" ; "Et ils nient [tout] rappel du Tout Miséricordieux" ; "Pourtant ils se détournent du rappel de leur Seigneur" ; "Et ceci [le Coran] est un rappel béni que nous avons fait descendre (..)" ; "(..) en tant que rappel aux adorateurs".

En 23, 71 : "Nous leur avons donné leur rappel mais ils s'en détournent".

En 25, 18 : "(..) le livre du Rappel (..)".

En 29, 45;51 : "Le rappel d'Allah est certes ce qu'il y a de plus grand" ; "Il y a assurément là (..) un rappel pour des gens qui croient".

En 35, 31 : "Et ce que nous t'avons révélé du Livre est la vérité confirmant ce qui l'a précédé".

En 36, 11;69 : "Tu avertis seulement celui qui suit le Rappel [le Coran] (..)" ; "Ceci n'est qu'un rappel et une lecture claire".

En 38, 87 : "Ceci [le Coran] n'est qu'un rappel à l'Univers".

En 39, 22 : "Malheur donc à ceux dont les cœurs sont endurcis contre le rappel d'Allah. Voilà le guide d'Allah (..)".

En 40, 54 : "une guidée et un rappel aux gens doués d'intelligence".

En 41, 24 "Ceux qui ne croient pas au Rappel [le Coran] (..)".

En 43, 5;36;44 "Quoi ? Allons-nous vous dispenser du Rappel [le Coran] ; "Et quiconque s'aveugle du rappel du Tout Miséricordieux, nous lui désignons un diable (..)" ; "C'est certainement un rappel (..)".

En 46, 12 : "Et ceci est [un livre] confirmateur, en langue arabe (..)".

En 50, 8;37 : "(..) un rappel pour tout serviteur repentant" ; "Il y a bien là un rappel pour quiconque a un cœur (..)".

En 53, 29 : "Écarte-toi donc de celui qui tourne le dos à notre rappel (..)".

En 63,9 : "(..) que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d'Allah (..)".

En 65, 10 : "(..) Allah a fait descendre vers vous un rappel".

En 68, 52 : "Et ceci n'est qu'un rappel, adressé aux mondes !" 

En 69, 12 ;48 : "afin d'en faire pour vous un rappel (..)" ; "Ce n'est qu'un rappel pour les pieux".

En 72, 17 : "Et quiconque se détourne du rappel de votre Seigneur, il l'achemine vers un châtiment sans cesse croissant".

En 73, 19 : "Ceci est un rappel (..)"

En 74, 31;49;54 : "Et ce n'est là qu'un rappel pour les humains" ; "Qu'ont-ils à se détourner du Rappel ?" ; "Ah ! Non ! Ceci est vraiment un rappel !".

En 76, 29 : "Ceci est un rappel. Que celui qui veut prenne donc le chemin vers son Seigneur".

En 77, 5 : "(..) vraiment ceci est un rappel".

En 81, 27 : "Ceci n'est qu'un rappel pour l'Univers".

En 87, 8 : "Rappelle donc, où le Rappel doit être utile".

En 88, 21 : "Eh bien, rappelle ! Tu n'es qu'un rappeleur". Et tu n'es pas un dominateur sur eux.  Sauf celui qui tourne le dos et ne croit pas, alors Allah le châtiera du plus grand châtiment".

Par ailleurs, si le Coran prétend être un "confirmateur" de "ce qui l'a précédé" (Cf. 35, 31;46, 30), un "confirmateur" du "Livre de Mûsa" (Moïse) (Cf. 46, 12), un rappel du "Livre complet" qui fut donné à Mûsa (Cf. 6, 154) "en tant que preuves illuminantes" (Cf. 28, 43), "confirmant ce qu'il y avait déjà" (Cf; 2,91;101), en guidant "vers la vérité et vers un chemin droit (Cf. 46, 12;30), tout en déclarant "véridiques les messages antérieurs" (Cf. 2, 97), comment se fait-il qu'il existe des contradictions, et non des moindres, entre ses propres versets et ceux de "la Torah dans laquelle il y a guide et lumière" (Cf. 5, 44) ? 

Par exemple, en ce qui concerne les plaies d'Égypte (voir ci-dessus "Les contradictions entre le livre Exode et le Coran"), le Coran en énumère sept, alors qu'il en figure dix dans la Torah ! Pour un livre qui prétend être un rappel du "Livre complet" qu'est la Torah, il est surprenant de constater une différence de trente pour cent sur le nombre. Par ailleurs, parmi les plaies qui figurent dans le Coran, trois d'entre-elles ne sont pas mentionnées dans la Torah, et l'ordre chronologique n'est pas respecté ! Pour un livre "confirmateur", quelle fiabilité !!

 

 

Les contradictions entre le livre Deutéronome de la Torah (Tawra) et le Coran (Kur'an) :

 

- Est-il permis de piller une maison inhabitée ?

En effet, en Deutéronome 5, 21, il est mentionné : "« Et tu n'auras pas de visée sur la maison de ton prochain »", alors qu'en Coran 24, 29, il est écrit : "Nul grief contre vous à entrer dans des maisons inhabitées où se trouve un bien pour vous".

 

 

Les contradictions entre les livres de la Bible hébraïque autres que le Pentateuque (la Torah) et le Coran (Kur'an) :

 

Les contradictions entre le livre Psaumes (Zabur) et le Coran (Kur'an) :

 

- Quelle est juge ?

Le verset 6 du chapitre 50, le verset 12 du chapitre 58 et le verset 18 du chapitre 78 du livre Psaumes sont en contradiction avec le verset 105 de la sourate 4. En effet, il est écrit en Psaumes, en 50, 6 : "(..) car c'est Dieu qui est juge", en 58, 12 : "Il est un Dieu qui juge sur la Terre", et en 75, 18 : "Mais Dieu est celui qui juge". En revanche, il est mentionné en Coran 4, 105 : "Nous avons fait descendre vers toi le Livre avec la vérité, pour que tu [Muhammad] juges entre les gens". 

 

- Quelle est l'équivalence sur la Terre d'un jour auprès du Seigneur ?

Le verset 4 du chapitre 90 du livre Psaumes est en contradiction avec le verset 4 de la sourate 70. En effet, il est écrit en Psaumes 90, 4 : "Oui, mille ans, à tes yeux, sont comme le jour d'hier qui est passé (..)".  70, 4 : "(..) un jour dont la durée est de cinquante mille ans".

 

- La parole d'Allah change-t-elle ? Un verset peut-il être abrogé ?

Les versets 151 et 152 du chapitre 119 du livre Psaumes sont en contradiction avec le verset 106 de la sourate 2, le verset 50 de la sourate 3, le verset 39 de la sourate 13, et le verset 101 de la sourate 16 sont en contradiction avec les versets 34 et 115 de la sourate 6, le verset 64 de la sourate 10, le verset 27 de la sourate 18, et le verset 29 de la sourate 50. En effet, il est écrit en Psaumes, en 119, 151-152 : "(..) tous tes commandements sont la vérité (..) je sais que tes préceptes que tu les a établis pour toujours". En revanche, il est mentionné en Coran, en 2, 106 : "Si nous abrogeons un verset quelconque ou que nous le fassions oublier, nous en apportons un meilleur ou semblable", en 3, 50 : "Et je confirme ce qu'il y a dans la Torah révélée, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit", en 13, 39 : "Allah efface ou confirme ce qu'Il veut (..)", et en 16, 101 : "Quand nous remplaçons un verset par un autre (..)".


 

Les contradictions entre le livre Esther et le Coran (Kur'an) :

 

- Qui prit soin de l'enfant Mochè (Mûsa, Mousa) ?

Les versets 5 et 6 du chapitre 3 du livre Esther sont en contradiction avec le verset 9 de la sourate 28 du Coran. En effet, il est écrit en Esther 3, 5-6 : "La fille de Par'au (Pharaon) (..) Elle eut pitié de lui (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 28, 9 : "Et la femme de Fir‘awn (Pharaon) dit : [Cet enfant] réjouira mon œil et le tien (..)".

 

 

Les contradictions entre le livre Isaïe et le Coran (Kur'an) :

 

- La parole d'Allah change-t-elle ? Un verset peut-il être modifié ?

Le verset 8 du chapitre 40 du livre Isaïe est en contradiction avec le verset 106 de la sourate 2, le verset 50 de la sourate 3, le verset 39 de la sourate 13, et le verset 101 de la sourate 16 sont en contradiction avec les versets 34 et 115 de la sourate 6, le verset 64 de la sourate 10, le verset 27 de la sourate 18, et le verset 29 de la sourate 50 du Coran. En effet, il est écrit en Isaïe, en 40, 8 : "La parole de Dieu subsiste à jamais". En revanche, il est mentionné en Coran, en 2, 106 : "Si nous abrogeons un verset quelconque ou que nous le fassions oublier, nous en apportons un meilleur ou semblable", en 3, 50 : "Et je confirme ce qu'il y a dans la Torah révélée, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit", en 13, 39 : "Allah efface ou confirme ce qu'Il veut (..)", et en 16, 101 : "Quand nous remplaçons un verset par un autre (..)".

 

 

Les contradictions entre le livre Osée, le livre Amos, le livre Michée et le Coran :

 

- Sur les sacrifices

Le verset 6 du chapitre 6 et le verset 13 du chapitre 8 du livre Osée, dans lequel est écrit respectivement "« Car je prends plaisir à la bonté et non aux sacrifices, la connaissance de Dieu plutôt qu'aux holocaustes »", "« Ils immolent des victimes qu'ils m'ont offert (..) l'Éternel n'y prend point de plaisir (..)»", les versets 21 et 22 du chapitre 5 du livre Amos où l'Éternel affirme : "Je hais, je méprise vos fêtes, je ne puis sentir vos assemblées. Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, je n'y prends aucun plaisir ; et les veaux engraissés que vous sacrifiez en actions de grâces, je ne les regarde pas", et les versets 6 à 8 du chapitre 6 du livre Michée où l'Éternel dit : "«(..) Me présenterai-je avec des holocaustes (..) donnerai-je pour mes transgressions mon premier-né (..) On t'a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l'Éternel demande de toi, c'est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu »", sont en contradiction avec les versets 33, 34 et 36 de la sourate 22, les versets 2 et 3 de la sourate 5, le verset 25 de la sourate 48, et le verset 2 de la sourate 108 du Coran où il est mentionné respectivement : "(..) puis son lieu d'immolation est auprès de l'antique Maison. À chaque communauté, nous avons assigné un rite sacrificiel afin qu'ils prononcent le nom d'Allah sur la bête de cheptel" ; "Nous vous avons désigné les chameaux bien portants pour certains rites établis par Allah (..)" ; "(..) ne profanez (..) ni les animaux de sacrifice (..). Vous sont interdits la bête (..) qu'on a immolée sur les pierres dressées" ; "(..) que les offrandes entravées parvinssent à leur lieu d'immolation" ; "Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie". 

 

 

Les contradictions entre le livre prophétique Amos et le Coran :

 

- Sur les offrandes

Le verset 21 du chapitre 5 du livre Amos est en contradiction avec le verset 97 de la sourate 5. En effet, il est écrit, en Amos 5, 21 : "Quand vous me présentez (..) des offrandes, je [l'Éternel] n'y prends aucun plaisir". En revanche, il est mentionné en Coran, en 5, 97 : "Allah a institué (..) l'offrande (..)".

 

 

Notes :

http://es.slideshare.net/mariorodriguezcancel/conflicto-arabeisraeli-38447891

Annexes :

 

Les contradictions entre le Nouveau Testament et le Coran

 

 

Les contradictions entre l'Évangile selon Matthieu et le Coran :

 

- La parole d'Allah change-t-elle ? Un verset peut-il être abrogé ?

 

Les versets 17 à 19 du chapitre 5 de l'Évangile selon Matthieu sont en contradiction avec le verset 50 de la sourate 3 (al 'Imran "La famille d'Imran"). En effet, il est écrit en Matthieu 5, 17-19 : "Ne croyez pas que je suis venu abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de la loi, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l'un des plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 3, 50 : "Et je confirme ce qu'il y a dans la Torah révélée, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit".

 

 

Les contradictions entre l'Évangile selon Luc et le Coran :

 

- Combien de temps Zakarias (Zakariy) resta-t-il muet ?

Le verset 20 du chapitre 1 de l'Évangile selon Luc est en contradiction avec le verset 10 de la sourate 19. En effet, il est écrit en Luc 1, 20 : "(..) tu sera muet, et tu ne pourras pas parler jusqu'au jour où ces choses arriveront (environ neuf mois, durée nécessaire entre la conception à l'enfantement de Ioannan [Jean) (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 19, 10 : "(..)  tu [Yahya] [Jean] ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant (..) ".

 

- Où Mariam (Maryam) connut-elle les douleurs de l'enfantement ?

Le verset 7 du chapitre 2 de l'Évangile selon Luc est en contradiction avec le verset 23 de la sourate 19. En effet, il est écrit en Luc 1, 20 : "(..) elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota et le [Ièsous]) [Jésus] coucha dans une mangeoire (dans un étable) (..)". En revanche, il est mentionné en Coran 19, 23 : "Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc d'un palmier (..) ".

 

Or si Allah "a fait descendre le Livre [le Coran)] avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui. Et il fit descendre (..) l'Évangile (al-'Injil)" (Cf. 3,3), "où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Torah (Tawra)" (Cf. 5, 46), comment se fait-il qu'il existe des contradictions, entre certains versets du Coran et ceux de l'Évangile ?

 

 

Les contradictions entre l'Évangile selon Jean et le Coran :

 

- Dieu s'est-il donné un fils ?

Les versets 14 et 18 du chapitre 1 de l'Évangile selon Jean sont en contradiction avec le verset 68 de la sourate 10 "Jonas", le verset 111 de la sourate 17"Le Voyage Nocturne", les versets 35, 88, 89, 91, 92 de la sourate 19 "Marie", le verset 3 de la sourate 72 "Les Djinns", et le verset 3 de la sourate 112 "Le culte pur". En effet, il est écrit en Jean 1, 14:18 sur [Ièsous]) [Jésus], Jésus-Christ : "( ..) Fils unique venu du Père ; (..) Fils unique de Dieu, qui est dans le sein du Père (..)". En revanche, il est mentionné en Coran, en 10, 68 : "Ils ont dit : « Dieu s'est donné un fils !» (..)", en 17, 111 : "Il ne s'est pas donné de fils ; il n'a pas d'associé en la royauté", en 19, 35;88-89;91-92 : "Il ne convient pas que Dieu se donne un fils ; mais Gloire à lui !..." ; "Ils ont dit : « Le Miséricordieux s'est donné un fils !». Vous avancez là une chose abominable ! (..)" ; "Ils ont attribué un fils au Miséricordieux ! Il ne convient pas au Miséricordieux de se donner un fils !", en 72. 3 : "Notre Seigneur, en vérité (..) ne s'est donné ni compagne, ni enfant !", et en 112, 3 : "Il n'engendre pas (..)".

 

 

 Article rédigé par Pascal Bourdaloue

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Bourdaloue - dans sur la vérité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • : La véritable Parole de l'Éternel, le Très-Haut, le Miséricordieux. La vérité sur la Torah, sur les Évangiles et le Coran. Les contradictions dans les Écritures. La vérité sur les stigmatisés. Fausses révélations et paroles mensongères. Le véritable nom de Jésus de Nazareth. La vraie salutation angélique. Le véritable "Notre Père" enseigné par Jésus à ses disciples. Voies jacquaires (albums). Sur Louis IX et autres serviteurs de Dieu. Poèmes. Faits de société.
  • Contact

Recherche