Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:36

Innocent III, pape de 1198 à 1216, fut particulièrement sévère à l'égard des Juifs. Ce fut un antisémite notoire ! En effet, en 1205, lors du quatrième concile de Latran, il fut prit "une nouvelle série de mesures tendant à isoler les Juifs à l'intérieur de la société chrétienne et à convaincre tout le monde et eux-mêmes de leur infériorité". (Cf. Vingt siècles d'histoire du peuple juif, p. 187, Werner Keller, Éd. Arthaud, Bellegarde, 1971)

En 1231, Innocent III publia la constitution Excommunicamus qui permit à l'Inquisition de rechercher les hérétiques et de les châtier sévèrement. L'hérétique obstiné était même comdamné à la peine de mort par le feu !

https://books.google.fr/books?id=a0aXBAAAQBAJ&pg=PT1111&lpg=PT1111&dq=constitution+excommunicamus&source=bl&ots=7Ns_hBlIja&sig=s8HnPGByaXoyJ61aR9dYJQIF-Nc&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjqyuSXta_NAhWBtxQKHYtSBGgQ6AEIVTAJ#v=onepage&q=constitution%20excommunicamus&f=false

 

Grégoire IX, pape de 1227 à 1241 et Innocent IV, pape de 1243 à 1254 ne manquèrent pas de rappeler aux souverains de n'admettre aucune exception au port du "signe de Caïn" afin de stigmatiser les juifs. 

 

Les frères franciscains Spirituels d'Italie dénoncèrent les bulles pontificalesBoniface VIII, pape de 1294 à 1303, était accusé par les Spirituels d'avoir trahi l'esprit du Christ, en s'éloignant du modèle évangélique. En effet, la Curie  romaine "vouait surtout son attention à la politique et à l'accroissement de ses revenus. L'exemple des cardinaux comblant leurs parents et leur clientèle, après s'être servi eux-mêmes, fut aisément imité par le haut clergé". (Cf. Histoire des papes, Tome I, p.281, Gaston Castella, Éditions Stauffacher, Zurich, 1966)

     

Le petit-fils de Louis IX, Philippe le Bel (1268-1314) s'opposa fermement à Boniface VIII, notamment à la bulle Unam Sanctum de 1302 qui affirmait : « C'est au pouvoir spirituel d'instaurer le temporel, de le juger lorsqu'il est mauvais ».

 

Boniface VIII eut la prétention de dire : « Je suis César, je suis l'Empereur ».

Dante s'opposa également à l'ingérence du pape ; lors son deuxième procès, le poète fut condamné au bûcher !

La rançon de la liberté d'expression n'a pas de prix !

 

Clément V, donna l'ordre vers 1307-1308 de procéder à l'Inquisition et  autorisa l'emploi de la torture.

 En 1310, la béguine Marguerite Porète, auteur du traité mystique Le miroir des simples âmesfut brûlée à Paris.

 

La même année, chargé du procès des Templiers, l'archevêque Philippe de Marigny,  frère d'Enguerrand de Marigny, fit condamner au bûcher cinquante-quatre templiers !

Afin de régler au plus vite  cette affaire, des négociations eurent lieu entre les gens du roi et les délégués du pape. En 1312, Philippe le Bel fit pression sur Clément V qui décida de prononcer la suppression de l'Ordre des Templiers.

Jacques de Molay et Geoffroy de  Charnay, lors du procès de l'Ordre des Templiers, connurent l'inquisition et la torture à la demande du pape, et furent brûlés vif en 1314, à Paris, sur ordre de Philippe IV (Philippe le Bel) qui n'hésita pas lui-même à faire appel à l'Inquisition !  

Grégoire XI, pape de 1370 à1378, fit reconduire l'InquisitionL'intervention de Catherine de Sienne restera vaine ! : «(..) faites rentrer au coeur de votre Église cette charité qu'elle a perdue ; des vampires lui ont sucé le sang qu'elle en est devenue toute pâle ». (Cf. Histoire des papes p.294)

"Le luxe excessif, la vie mondaine et parfois dissolue de la cour avignonnaise du pape, la fiscalité pontificale et l'esprit de lucre qu'elle contribua à répandre ont causé de lourds préjudices à l'Église." (Ibid)

 

Le théologien anglais John Wyclif (1320-1384) fut un précurseur de la Réforme protestante en s'opposant catégoriquement à la doctrine catholique romaine.

 

Du Concile de Pise en 1409, Antonino Pierrozzi, futur archevêque de Florence, dira que « l'Assemblée de Pise était menée par le cardinal Balthasar Cossa, un habile intrigant, aussi rompu aux affaires du monde qu'étranger à celles de Dieu ». (Ibid p.311)

 

Le théologien tchèque Jan Huss fut brûlé vif en 1415 et, son ami Jérôme de Prague subit le même sort en 1416 !  

 

L'humaniste Lorenzo della Vale (Laurent Valla) (1407-1457) "représenta la papauté comme une odieuse tyrannie, en qualifiant le pape de « roi mangeur de son peuple» et déniant aux pontifes le droit de se dire «les vicaires de Pierre ». (Ibid p. 342)

Alfons de Borja i Llançol (Alphonso Borgia) est élu pape (Calixte IIIen 1455. Connu pour son népotisme, "il conféra la pourpre cardinale à deux de ses neveux, Rodrigue et Ludovic Borgia. Rodrigue était un homme perdu de mœurs, dénué de scrupules, avide d'argent ; il octroya des dépenses et des bénéfices ecclésiastiques pourvu qu'on le payât généreusement." Il devint pape (Alexandre VI) en 1492. (Ibid p.  348)

 

Sixte IV, élu pape en 1471, combla de faveurs ses parents dont certains furent une cause de honte pour l'Église ! En effet, il nomma cardinal son neveu Pietro Riario, "un impie et un débauché". Le frère de Pietro, Girolamo, fut encore pire ! Il complota contre les Médicis. "On voulait faire disparaître les neveux de Cosme de Médicis, Lorenzo et Guliano. (..) Guliano fut tué à coups de poignard et Lorenzo, blessé" pendant le déroulement d'une messe ! (cf. Histoire des papes, p. 352)  

"Les abus s'aggravaient. Pour accroître ses ressources, le pontife augmenta les indulgences et les impôts sur les prébendes." Sixte IV, par la bulle Mare Magnum de 1474, accorda de grands privilèges à l'ordre franciscain conventuel. En 1478, il accorda aux souverains espagnols la reconduction de l'Inquisition.

 

Les moines mendiants franciscains,dominicains, augustins et servites élevaient les protestations les plus véhémentes dans leurs sermons populaires." (cf. Histoire des papes, p.362)

 

En 1484, "tous les moyens de corruption furent bons pour élire Innocent VIII, qui avait mené dans sa jeunesse une vie licencieuse et était père de deux enfants naturels." La vie des cardinaux "ressemblait trop souvent à celles des princes temporels les moins sévères dans le choix de leurs réjouissances". 

Sa bulle Summis desiderantes a permis de faire accuser "les prétendus sorciers et sorcières des crimes les plus répugnants et les plus imaginaires : assister au sabbat, se donner au diable, traverser les aires en chevauchant un balai, «jeter des sorts» sur les gens, le bétail et les fruits de la terre, ou encore comme «faiseurs de temps», de déchaîner des orages dévastateurs. Les poursuites contre les hérétiques «vaudois» ajoutèrent au délit d'hérésie celui de sorcellerie. Ce sont des dominicains, inquisiteurs qui avaient réclamés la publication de cette bulle pour ne pas être gênés dans leur action contre la sorcellerie par des ecclésiastiques ou par des laïcs". (Ibid p. 363)

Cette bulle pontificale peut être considérée comme une préface à l'atroce «marteau des sorcières» (Malleus Maeficarum), traité rédigé par des inquisiteurs, deux dominicains allemands, et qui fut utilisé jusqu'au XVIIIIe siècle ! "Parmi les théologiens qui essayèrent de s'opposer à ces folies sinistres, la place d'honneur revient au jésuite Frédéric Spee (1591-1635)". (Ibid p.364)

Rodrigo Borgia ( Cf. Rodrigue ci-dessus), "le plus riche des cardinaux, mais aussi le plus mal famé" est élu pape en 1492. "Sa vie de débauche était connue de tous (..) l'homme se caractérisait par une sensualité tellement excessive qu'il ne connut pas de limites dans ses impulsions. Avant et après son élection, et déjà entré dans le sacerdoce, il eut de nombreux enfants. (..) Tous les moyens, sans excepter l'assassinat par le fer et par le poison", lui furent bons pour assouvir son ambition, sa luxure et ses haines (..)". (Ibid p. 365)

   

Il faut dire que dès le XVe siècle, "l'esprit de la Curie romaine était atteint par la perversion générale des idées et des mœurs". (Cf. Histoire des papes, Tome I, p.393, Gaston Castella, Éditions Stauffacher, Zurich, 1966)

 

 Le dominicain Jérôme Savanaroleserviteur de la parole de l'Éternel, excommunié en 1497, fut torturé (bras gauche déboîté et cassé) (1)pendu  puis brûlé en 1498 pour avoir porté un jugement  négatif sur la papauté." il n'avait désiré que la beauté de l'Église primitive du Christ". (Ibid p.372)

 

(1) Sur les méthodes de torture utilisées pendant l'Inquisition, cliquer sur le lien suivant :

http://www.theologe.de/inquisition.htm

 

Au début du XVIIe siècle, des contestataires vinrent à nouveau attaquer la papauté. On peut citer l'humaniste Érasme qui critiqua la scolastique. Ce qui eut pour effet de diminuer l'autorité et le prestige de la papauté.

 

Giordano Bruno (1548-1600) excommunié pour avoir dénoncer des mensonges, fut brûlé vif à Rome, après que le pape Clément VIII eut ordonné au tribunal d'Inquisition de prononcer son jugement qui le déclara hérétique.

 

Jules III, pape de 1550 à 1555, qui promulgua, en 1554, la bulle Cum sicut nuper "contra Hebraeos retinentes", son successeur Paul IV pape de 1555 à 1559, qui édicta en 1555 la bulle Cum nimis absurdum permettant l'établissement de ghetto, Pie IV pape de 1560 à 1565, puis Pie V pape de 1566 à 1572, qui décréta en 1569 la bulle Hebraerum gens, canonisé en 1712 et devenu saint catholique, et Grégoire XIII pape de 1572 à 1585, furent tous antisémites !

Au sujet du massacre de la Saint-Barthélémy qui eut lieu en 1572, le pape Grégoire XIII s'était personnellement félicité de l'assassinat de plusieurs milliers de protestants :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_la_Saint-Barth%C3%A9lemy

 

Sur les galères pontificales, un esclave chrétien qui offensait le nom de Dieu, de la Vierge ou d'un autre saint était sanctionné par cinq ans de galères qui venaient s’ajouter à la durée de sa condamnation, et, dans le cas d’un condamné à la perpétuité, la sentence était la bastonnade (cent coups) ou la mort. (Cf. ASV, MA, 54, f. 85, édit de Fr. Vincentio Rospigliosi, général des galères pontificales, Rome, 22 février 1668)

 

http://www.persee.fr/doc/remmm_0035-1474_1985_num_39_1_2065

 

Au XIXe siècle, pour légitimer les actes des souverains pontifes, Jean Bosco (saint catholique) " écrivait encore : "« Le pape est Dieu sur terre... Jésus a placé le pape au-dessus des prophètes... au-dessus du Précurseur, au-dessus des Anges. Jésus a placé le pape au niveau même de Dieu (2)»". (Cf. Nouvelle revue théologique, Maurice Villain, tome 90, page 55, Bruxelles, 1968)

 

(2) Ces affirmations sont blasphématoires !

 

 

Citations :

 

"Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura parmi vous de faux docteurs, qui introduiront sournoisement des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront à eux une ruine soudaine.

Plusieurs les suivront, dans leurs dérèglements, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux.

Par cupidité, ils vous exploiteront au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point." (Cf. épître 2 Pierre 2, 1-3)

 

"Celui qui aurait le droit de dire au Pape qu'il s'est trompé aurait, par la même raison, le droit de lui désobéir ; ce qui anéantirait la suprématie (ou l'infaillibilité)" (Cf. Du Pape, suivi de l'Église Gallicane, Joseph de Maistre, Tome premier, livre I, p. 7, publié par la Société Nationale, Bruxelles, 1838)

 

"L'erreur et l'ignorance sont la cause unique des malheurs du genre humain, et les erreurs superstitieuses sont les plus funestes, parce qu'elles trompent toutes les sources de la raison, et que leur fatal enthousiasme instruit à commettre le crime sans remords". (Cf. Condorcet, , Œuvres complètes de VoltaireVie de Voltaire, p. 58, cher Furner Libraire-Éditeur, Paris, 1835)

 

 

Article dédié à Marguerite Porete, brûlée pour hérésie sur ordre de l'Inquisition, en 1310, avec son livre "Le miroir des âmes simples et anéanties".

 

 

Article rédigé par Pascal Bourdaloue

 

 

Article "Affaires de pédophilie dans l'Église catholique. De hauts dignitaires couvrent des prêtres pédophiles" :

http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2017/06/abus-sexuels-sur-enfants-dans-l-eglise-catholique.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Bourdaloue
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • Le blog de la-veritable-lumiere.over-blog.com
  • : La véritable Parole de l'Éternel, le Très-Haut, le Miséricordieux. La vérité sur la Torah, sur les Évangiles et le Coran. Les contradictions dans les Écritures. La vérité sur les stigmatisés. Fausses révélations et paroles mensongères. Le véritable nom de Jésus de Nazareth. La vraie salutation angélique. Le véritable "Notre Père" enseigné par Jésus à ses disciples. Voies jacquaires (albums). Sur Louis IX et autres serviteurs de Dieu. Poèmes. Faits de société.
  • Contact

Recherche